Gabon: Restitution des résultats de l’EIES de l’exploitation du gisement Okouma

RAtelier de restitution des résultats du projet Comilog 2020 © D.R

Dans l’optique de mieux maîtriser les risques liés à son activité, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a pris l’initiative d’intégrer le respect de la biodiversité dans le développement de ses nouveaux projets industriels et miniers. Ainsi, les 14 et 15 février 2019 à l’hôtel de ville de Moanda, les résultats de l’étude d’impact environnemental et social du projet Comilog 2020, ont été présentés au public.

GABON LIBREVILLE

 

La présentation de cette étude qui s’est déroulé en présence des autorités politico-administratives du Département de la Lebombi-Leyou, des responsables des ministères en charge de l’Environnement, des Mines, de l’Agriculture et ceux de la Comilog a pour objectifs de permettre aux différentes populations impactées par le projet, de discuter, d’échanger et de partager de façon transparente les conclusions phares de cette étude.

 

Ainsi, il était question pour l’étude présentée par  par les experts des Bureaux d’étude Golder et Géoguide d’édifier l’assistance sur les d’impacts potentiels au niveau social et sociétal, des mesures d’atténuation et celles préventives en cas d’incident ou d’accident d’ordre environnementaux.

 

Il faut souligner que l’exploitation du gisement d’Okouma dans le cadre du projet Comilog 2020, a permis de recentrer les activités de cette entreprise en y intégrant notamment le respect de la biodiversité, mais aussi l’aspect social dans les études de faisabilité. Ainsi, face à la presse les 14 et 15 février dernier, le groupe a présenté les résultats de ces études d’impact.

 

Sanctionnés par la signature des procès-verbaux, qui incluaient les préoccupations exprimées par les populations, les conclusions de l’EIES feront l’objet d’un examen minutieux par les autorités gabonaises notamment la Direction Générale de l’Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN).

Laissez votre commentaire