mercredi,29 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: restitution de l'enquête sur la situation de l'eau et l'hygiène en...

Gabon: restitution de l’enquête sur la situation de l’eau et l’hygiène en milieu scolaire

Ecouter cet article

C’est dans un hôtel de la place que s’est tenu ce mercredi 8 septembre 2021 l’atelier de présentation des résultats de l’enquête sur la situation de l’eau, de l’hygiène et l’assainissement (EHA) dans les établissements scolaires au Gabon. Réalisée du 15 au 30 juin dernier par 41 agents enquêteurs formés dans 839 écoles publiques et privées, la collecte de données a permis de cartographier les carences en accès en eau, en toilettes, dispositifs Covid-19 et de maintenance EHA.

C’est en présence des acteurs onusiens en charge de l’enfance (UNICEF), du responsable des associations des parents d’élèves et de la croix rouge que le secrétaire général du Ministère de l’Education nationale, représentant le ministre empêché, a ouvert le premier atelier de restitution de l’enquête portant sur l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement (EHA) dans les établissements scolaires au Gabon. À cet effet, Théodore Koumba s’est réjoui du rendu des investigations qui, selon lui, « permettront à notre système éducatif d’intégrer un élément stratégique de plus, dans l’accélération de la mise en œuvre des orientations stratégiques du Président de la République sur l’Éducation », a-t-il indiqué.

Dans la même lignée, Amara koné a rappelé l’intérêt de ces travaux et la place de l’UNICEF dans sa réalisation. « Notre rôle est d’accompagner l’État afin de rendre performant le secteur éducatif gabonais. Ainsi donc, ces résultats ne devront rester dans les tiroirs des archives. Ils doivent servir à aller en avant et développer une politique nationale de santé et d’hygiène en milieu scolaire », a déclaré le responsable eau et assainissement du programme UNICEF. Pour sa part, Aristide Ella akono, directeur général de la statistique au ministère de tutelle, a tenu à préciser « qu’il était question de connaître le rapport entre les dispositifs mis en place et les effectifs dans les écoles ».

Au terme de sa présentation succincte des données récoltées auprès des chefs d’établissement mobilisés par les directeurs provinciaux grâce à des questionnaires, Aristide Ella akono s’est dit satisfait par les résultats auprès des 839 consultés. « Les résultats sont encourageants parce qu’il existe la création des points d’eau. Mais le gouvernement a un effort à faire dans les écoles publiques. Car s’il y a des points d’eau créés, ils ne sont pas alimentés. Il faut y remédier », a-t-il conclu. Pour information, les critères de cette enquête basée sur ceux de l’objectif de développement durable (ODD) 4a et ODD 6, ont permis d’établir que « 3 écoles sur 10 ne disposent pas de points d’eau améliorés », « 7 écoles sur 10 ne disposent pas de toilette » et « 2 écoles sur 10 ne possèdent pas de dispositif de lavage de mains ».

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop