Gabon: reprise économique «timide», selon le FMI

© D.R

Ce mardi 8 mai 2018, le Fonds monétaire international (FMI) a livré son rapport sur les «Perspectives économiques» pour l’Afrique subsaharienne. Devant le Gouvernement gabonais et les partenaires financiers, les représentants de l’institution ont indiqué que le taux de croissance serait ainsi de 3,4% cette année.

C’est ce qu’on peut globalement retenir du dernier rapport du FMI sur la croissance en Afrique Subsaharienne, qui connaît une «accélération modeste» en 2018 pour se situer autour de 3,7%, en hausse de 0,3 points en glissement annuel. Concernant le Gabon, l’institution table sur une légère hausse à 3,4% contre 2,8 un an plus tôt, et insiste sur la nécessité de poursuivre les réformes structurelles.

Prenant acte dudit rapport, tout en se réjouissant de sa présentation par les représentants de l’institution de Bretton Woods, le premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, est ensuite revenu sur le PRE censé sortir le pays de son marasme économique. «Le Plan de Relance Economique doit permettre de rétablir l’équilibre de nos finances publiques et accélérer la diversification de notre économie», a indiqué le chef du gouvernement.

Emmanuel Issoze Ngondet a également pris la mesure de la «fragilité de la situation économique du Gabon depuis quelques années», avant de réaffirmer «l’engagement du gouvernement à maintenir la discipline budgétaire et accélérer les réformes structurelles» pour sortir de la crise et renforcer l’économie.

Le FMI a également exhorté le gouvernement à renforcer «les régimes de TVA, rationaliser les exonérations et à élargir l’assiette de l’impôt sur le revenu» tout en favorisant l’investissement privé.

Laissez votre commentaire