Gabon: reprise des prestations Cnamgs dès ce lundi 20 mai

Entrée principale du Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL) © D.R

C’est au terme d’une assemblée Générale qui s’est tenue le 14 mai 2019 que  le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga) a décidé de la reprise  des prestations dans les centres hospitaliers publics dès ce 23 mai des prestations de la Caisse Nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS. Une décision qui constitue un véritable ouf de soulagement pour les assurés qui durant plusieurs semaines n’ont pas pu bénéficier de ces prestations sociales.

GABON LIBREVILLE

En effet, c’est au cours de l’assemblée générale qui s’est tenue au Centre universitaire hospitalier de Libreville (CHUL) que le personnel de santé réuni au sein du  Symefoga a tenu à faire le point des discussions entamées avec d’une part  le gouvernement et de l’autre la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Elle fait suite à une première rencontre le 16 avril 2019 qui avait décidé de la suspension les prestations de la CNAMGS au sein des hôpitaux publics.

Lors de cette rencontre de mise au point présidée par le président du Symefoga le Dr Adrien Mougougou, il était question de rassurer les patients sur la reprise dès le lundi 20 mai prochain des prestations au sein des hôpitaux. « Au regard de l’évolution des négociations, nous donnons quatre à cinq jours aux responsables des hôpitaux, à la fois pour mettre à notre disposition du matériel, des médicaments et, éventuellement, les quotes-parts des agents, pour un redémarrage des activités », a-t-il indiqué.  

Par ailleurs, concernant la mesure de prélèvement sur les salaires des médecins, l’assemblée générale s’est dit déterminée à s’opposer à cette décision réaffirmant le maintien du préavis de grève lancé par le syndicat pour une durée indéterminée. Il ont dit être fermé tant que le gouvernement n’aura pas décidé de retirer son projet de décret sur une éventuelle décote à appliquer à leurs salaires.

Laissez votre commentaire