mardi,30 novembre 2021
AccueilA La UneGabon: renversée par les pompiers à Franceville et abandonnée au CHU d'Owendo

Gabon: renversée par les pompiers à Franceville et abandonnée au CHU d’Owendo

Ecouter cet article

Moukou Mpolo, 18 ans, élève au lycée international Célestin Mayika de Franceville ne sait plus à quel saint se vouer. Elle qui voulait sauver sa collègue victime d’un malaise à la sortie des cours risque de mourir sur un lit d’hôpital au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO) où elle a été évacuée par hélicoptère dans un état critique après l’accident à Franceville causée par une ambulance des sapeurs-pompiers, rapporte le site Gabonactu.

Selon le récit rapporté par Gabonactu, le 9 novembre 2021, une amie de Moukou Mpolo est victime d’un malaise à la sortie des cours. Ses camarades tentent d’arrêter un taxi en vain afin de la conduire à l’hôpital. Fort heureusement, une ambulance des Sapeurs-pompiers arrive au lieu de l’incident, constant l’attroupement avec l’élève allongée au sol et embarque la malade et 5 de ses camarades pour l’hôpital Amissa. Sur le chemin, les élèves vivent l’enfer, la vitesse à laquelle conduit le chauffeur crée la panique auprès des jeunes filles qui demandent à ce dernier de ralentir mais en vain.

« Une copine nous a demandé de prier. On a commencé à prier lorsque tout à coup l’ambulance s’est renversée », a témoigné la jeune victime. Le véhicule aurait donc fait 4 tonneaux. Ce sont les riverains qui ont secouru l’ambulancier et les 6 élèves. Mouko Mpolo est la plus sérieusement touchée. Sa colonne vertébrale est cassée. Elle a perdu toute sensibilité de ses membres inférieurs. Elle ne peut plus s’asseoir, se mettre debout ni se mettre sur une autre position. Le personnel de l’hôpital Amissa impuissant aurait décidé d’évacuer l’élève vers Libreville, précisément au CHUO.

Depuis le vendredi 12 novembre 2021, Mouko Mpolo est abandonnée à elle-même avec seulement sa mère à ses côtés. Toutes les deux sont laissées pour compte par l’unité des sapeurs-pompiers de Franceville alors que pullulent ordonnances et examens pré-opératoires. « En dehors du Samu social gabonais, rien, rien… je suis abandonné avec l’enfant. Personne n’est venu assurer la prise en charge. Même pas l’assureur des sapeurs-pompiers. Je n’ai vu personne », s’est confiée la mère de la victime à notre confrère de Gabonactu.com

Contactée par notre rédaction, l’administration du centre hospitalier universitaire d’Owendo a indiqué qu’une enquête est en cours et que la victime sera prise en charge par son service social. Par ailleurs, la tutelle de l’hôpital indique avoir été informée par voie de presse du transfert de la jeune dame. Gageons que Mouko Mpolo sera prise en charge efficacement pour un rétablissement optimal.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop