Gabon: remise des attestations à 20 jeunes lauréats du programme Train My Generation

Le jeudi 31 janvier 2019, l’incubateur multisectoriel de Libreville (IML) sis à Awendjé dans le 5ème arrondissement de Libreville a été le centre de remise d’attestations aux jeunes entrepreneurs inscrit au programme Train My Generation. Ce programme qui a reçu l’accompagnement de Airtel Gabon et de l’Unesco avait pour mission de former 5000 jeunes dans le métiers du numérique.

C’est entouré d’un panel important d’invités du monde de l’entreprenariat et du numérique que l’incubateur multisectoriel de Libreville (IML) a procédé, en partenariat avec l’Unesco et la maison de téléphonie mobile Airtel, à la remise des parchemins à 20 jeunes porteurs de projets et identifiés comme lauréats de cette édition. Le projet Train My Generation (TMG) initié en 2013 a déjà récompensé plusieurs jeunes Gabonais dans les domaines des technologies de l’Information et de la communication.

Durant 3 mois, ces porteurs de projets ont suivi des formations à IML avec pour objectif l’approfondissement de leurs idées, la formalisation de leurs projets et l’aboutissement à la réalisation de leur plan d’affaires. Cette mise à niveau intervient dans l’accompagnement dans la création des entreprises numériques ce qui répond au 2e volet de la composante 3 du projet. C’était par ailleurs un cadre social pour les incubés qui étaient au départ 200 pour finir à 20.

Intervenant en sa qualité de partenaire et représentant de la mission Unesco au Gabon, Laurent Ndaywel a félicité tour à tour les récipiendaires du jour. Avant que de leur rappeler la nécessité de pouvoir rester concentré sur leur vision. S’en est suivie la remise aux intéressés de leurs parchemins et de leur trophées. La surprise sur le Gabon a été l’annonce de partenariat avec des acteurs des secteurs intéressés par les projets de ces jeunes à qui il ne reste plus qu’à saisir ces opportunités inouïes.

Avant de passer à l’apéritif, une session de mise en relation a été organisée. Cet exercice encore appelé “speed Networking” a consisté à interchanger les porteurs de projets numériques et les potentiels bailleurs de fonds. Selon un responsable d’Airtel Gabon, cette édition a été une réussite qui augure des belles perspectives. « Nous arrivons au terme d’un long processus, et le moins que l’on puisse dire c’est que les objectifs ont été atteints. Certains jeunes avaient des idées en septembre, en février ils ont des cartes de visite et une vision de leurs projets. », a-t-il confié.

Laissez votre commentaire