samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : Red Flash, le spécialiste de la digitalisation de micro-taxe en...

Gabon : Red Flash, le spécialiste de la digitalisation de micro-taxe en audience chez Jean François Yanda

Impactée à près de 50% par le secteur informel comme l’a rappelé une étude du Fonds monétaire international (FMI) en 2017, l’économie gabonaise se cherche des voies et moyens pour endiguer ce phénomène. C’est dans ce cadre et sur instructions du ministre du Commerce David Mbadinga et son collègue de l’économie que la Direction générale du Commerce en charge de l’implantation du projet « passage du secteur informel au secteur formel . » a reçu en audience l’entreprise suedoise Spécialisé dans la digitalisation de micro-taxe Red Flash.

Alors qu’il représente près de 55 % du produit intérieur brut (PIB) cumulé de l’Afrique subsaharienne, selon la Banque africaine de développement (BAD), et qu’il impacte fortement l’économie gabonaise, le secteur informel ou « marché noir » continue de défrayer la chronique. S’il constitue une véritable bouffée d’oxygène pour ces commerçants, artisans, couturiers, ferrailleurs, mécaniciens, plombiers, maçons, chauffeurs, taxis etc., il n’en demeure pas moins un frein à l’économie dans sa globalité.

C’est donc en présence du directeur général du commerce Jean François Yanda que la société Red Flash dirigée par Hans Becker, qui était accompagné de Madeleine Taylor Mendy, directeur général de Scandin Africa, qui est le premier réseau de mise en relation des Acteurs du monde entrepreneurial Scandinave (Danemark, Suède, Norvège, Finland, Iceland) et Africain, a tenu à présenter sa solution innovante qui a déjà fait ses preuves au Sénégal dans six municipalités. Spécialisé dans la digitalisation de micro-taxe qui sont prélevées dans le secteur de l’informel, cette entreprise souhaite donc faire profiter le Gabon de son expertise en la matière.

La mise en application de cette solution comprend entre autres une phase d’identification, de numérisation puis de production d’une carte digitale à code unique. « C’est grâce à ces cartes que nous arrivons à définir quel type de taxe prélever et quel type d’activité le commerçant exerce », a expliqué la directrice générale de Scandin Africa.

Il faut souligner que celle-ci revêt d’ailleurs des avantages indéniables puisqu’elle peut permettre une augmentation de l’assiette fiscale ou encore l’identification biométrique des opérateurs économiques. Pour le directeur général du commerce, la présentation de cet outil est essentielle puisqu’elle rentre dans le cadre de la recherche des solutions dans la problématique du passage de l’informel au formel envisagé par les plus hautes autorités et qui devrait permettre d’encadrer de manière efficiente ce secteur. Il a d’ailleurs ajouté que ce projet est une exigence du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) notamment en son action n°52 « Rationalisation et renforcement du dispositif d’appui au secteur privé ».

Pour rappel, cette action du PSGE est renforcée par les orientations gouvernementales édictées par l’Axe 4 du Plan de Relance de l’Économie (PRE). Il vise essentiellement  la formalisation des commerçants et des entrepreneurs par le biais d’une carte implémentée avec un panel d’incitations pour les opérateurs économiques.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt