Gabon: le rectorat interdit la vente de fascicules

Suite à la levée de boucliers de la Mutuelle des étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, en protestation à la vente des fascicules et au paiement des frais d’inscription pédagogique au sein des département de ladite université, le Rectorat a tenu par le biais d’un communiqué publié ce mardi 26 février 2019 dans le quotidien L’Union à interdire ces pratiques qu’il a jugées contraire à l’éthique et à la déontologie universitaire.



C’est par un communiqué de presse signé du recteur de l’UOB Marc-Louis Ropivia daté du vendredi 22 février dernier, que la décision n°25.19/UOB/R du 18 février 2019 portant interdiction de « toute vente de fascicule et de polycopiés  » a été rendue publique. Le rectorat veut ainsi ramener la sérénité au sein de cette structure dont les cours peinent à véritablement démarrer alors que le premier semestre de l’année universitaire devrait déjà être bouclé.

La décision du rectorat a été adoptée à la suite d’une rencontre initiée le 13 février dernier au plus fort de la contestation par la Mutuelle entre les représentants des étudiants, les autorités décanale de la FLSH et les directeurs et enseignants indexés. Ce conseil extraordinaire a donc permis à Marc-Louis Ropivia et à son équipe de trouver un terrain d’entente entre les différentes parties en attendant la mise en place d’un service dédié à la production et au contrôle des supports pédagogiques.

L’arbitrage du rectorat dans ce conflit qui exposait l’Université Omar Bongo à un nouveau blocage trouvera-t-il enfin son épilogue ? Reste à savoir si les enseignants arrêteront ce commerce qui heurte au plus haut les autorités universités et qui affecte foncièrement les économie des étudiants poussant certains à l’abandon faute de moyens ou de soutien financier.

Laissez votre commentaire