mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : recommandation d’une révision du budget pour «redéfinir les priorités et...

Gabon : recommandation d’une révision du budget pour «redéfinir les priorités et atténuer les effets du Covid-19»

Réunie le vendredi 13 mars dernier à Addis Abeba en Ethiopie pour évaluer les possibles retombées économiques liées au Coronavirus Covid-19, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) a fait part de son pessimisme sur la situation de certains pays d’Afrique centrale. Ainsi, en évoquant les tensions budgétaires qui pourraient découler de cette crise, la CEA a suggéré que dans le cas du Gabon, des « déséquilibres budgétaires sont attendus ». 

Bien que le ministre de l’Economie et des finances Jean Marie Ogandaga ait récemment indiqué que « l’Économie gabonaise est résiliente et en capacité de supporter les chocs économiques » la situation actuelle pourrait s’avérer bien plus dramatique pour notre économie qu’il n’y paraît. Ainsi, comme l’ont rappelé les experts de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) ce vendredi en marge d’une rencontre à Addis Abeba, la situation actuelle devra entraîner des « déséquilibres budgétaires ».

En effet, devant faire face à une pandémie inattendue qui bouleverse l’économie mondiale notamment les économies africaines, et qui pourrait les rendre encore plus vulnérables qu’elles ne le sont, de nombreux pays à l’image du Gabon devraient accuser le coup. Dans les faits, la dépendance aux exportations pétrolières qui sont à l’heure actuelle fortement plombées par la baisse de la demande chinoise, devrait causer un choc difficile à supporter pour notre économie, ainsi que pour celles de de l’ensemble des pays de l’Afrique centrale.

Recommandant « des mesures strictes » pour faire face à cette crise, la CEA préconise également aux Etats comme le Gabon, de « revoir et réviser leurs budgets pour redéfinir les priorités de dépenses et atténuer les effets négatifs attendus du COVID-19 sur leurs économies ». Par ailleurs, la Commission indique qu’il faudrait d’ores et déjà « préparer des plans de relance budgétaire ». 

En outre, le gouvernement gabonais est appelé à « maintenir l’élan de la ZLEC en tant que mécanisme de construction à long terme », tout en mettant en place des mécanismes de « gestion de la résilience et de la volatilité ». Des mesures qui on peut le noter, sont prises de manière progressive par le gouvernement. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt