mardi,27 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: quid de la réhabilitation des 3 universités promise dans le cadre...

Gabon: quid de la réhabilitation des 3 universités promise dans le cadre du PRE ? 

Élaboré et mis en oeuvre en 2017 sous la houlette du Premier ministre de l’époque Emmanuel Issoze Ngondet, le Plan de Relance de l’Économie (PRE) devait permettre entre autres « d’améliorer les conditions d’apprentissage de 15 000 étudiants ». Pour ce faire, le gouvernement devait favoriser la réhabilitation des trois seuls universités du pays que sont l’Université Omar Bongo (UOB), l’Université des Sciences de la Santé (USS) et l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM). Trois ans plus tard qu’en  est-il?

Avec plus de 15000 étudiants bacheliers par an, la problématique des conditions d’apprentissage dans l’enseignement supérieur n’est ni plus ni moins qu’une priorité pour le gouvernement. Conscient du fait qu’il est censé offrir à la jeunesse “ sacrée ” aux dires du Chef de l’Etat, les conditions idoines pour s’épanouir et ainsi favoriser la formation des élites dans nos universités gage de valeure ajoutée pour le pays, le gouvernement s’était engagé à « améliorer leurs conditions d’apprentissage ».  

C’est à la faveur du Plan de Relance de l’Économie (PRE) 2017-2019, que le gouvernement avait pris le pari de « réhabiliter les 3 universités du pays, et de mettre en service ou réhabiliter près d’une dizaine de centres de formation professionnelle ». Néanmoins, à l’épreuve des faits et à quelques mois de la fin dudit Plan, rien ou presque ne semble avoir été fait. Pis, les conditions dans l’ensemble des trois universités se sont gravement dégradées.  

Résultat, la vingtaine de milliers d’étudiants nouvellement bacheliers, couplée aux dizaines de milliers déjà dans le circuit, se retrouvent livrés à eux mêmes entre grèves à répétition et conditions d’apprentissage exécrables. L’apprentissage étant l’une des grandes lois de l’épanouissement, difficile d’imaginer le gouvernement « améliorer le bienêtre des populations et de la jeunesse » comme il l’annonçait dans son PRE 2017-2019, et donc favoriser ledit épanouissement, quand il se trouve incapable non seulement de maintenir le fonctionnement régulier d’une université mais encore plus quand il initie des promesses gascons visant à améliorer celles-ci.  

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion