jeudi,27 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: Qui pour remplacer «la globetrotteuse» Ossouka Raponda?

Gabon: Qui pour remplacer «la globetrotteuse» Ossouka Raponda?

Ecouter cet article

A l’heure où l’opinion grouille de rumeurs les plus farfelues sur un possible remaniement du gouvernement, la question du remplacement de l’actuel Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, au vu de ses résultats mitigés pour certains et inexistants pour d’autres, semble de plus en plus probable.  Une éventualité qui, selon de nombreux observateurs, devrait emmener le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a opérer un choix judicieux surtout à l’approche d’une année électorale qui s’annonce déjà mouvementée. 

Si dans notre article intitulé Gabon: désavouée, en manque d’autorité, Ossouka Raponda doit-elle démissionner?, nous soulignions les raisons qui devraient amener l’actuel chef du gouvernement à déposer son tablier, l’opinion n’a de cesse de se questionner sur les personnalités qui devraient arriver à la tête de la primature pour conduire la précampagne du « distingué camarade président » des militants du Parti démocratique gabonais (PDG). 

Au premier abord au sein du gouvernement actuel plusieurs personnalités pourraient constituer une alternative à Rose Christiane Ossouka Raponda qui malgré son statut d’antan de « Dame de fer » n’aura malheureusement pas été à la hauteur s’accordent à dire les observateurs avertis de la vie politique gabonaise. Ainsi, au nombre des prétendants sérieux on peut citer entre autres Alain Claude Bilie-By-Nze, Denise Mekam’ne, Madeleine Berre ou encore Biendi Maganga Moussavou. Si pour les trois premiers leur longévité au sein du gouvernement leur confère une expérience qui n’est plus à démontrer, la jeunesse du dernier cité pourrait constituer un atout majeur pour la prochaine élection présidentielle qui nécessite de capter l’électorat jeune.  

Le deuxième lot des prétendants à la primature pourrait être constitué sans aucun doute des ministres les plus en vue actuellement, notamment depuis la crise sanitaire liée au covid-19. Entre l’actuel ministre de l’Education nationale Patrick Mouguiama Daouda, en passant par le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong ou encore Lambert Noël Matha, le président de la République pourrait s’appuyer sur l’une de ses personnalités qui ont géré la crise sanitaire. Seul bémol, leur niveau d’impopularité et le fait qu’ils n’aient pas de base véritable, puisque n’étant des élus nationaux, peuvent constituer un handicap pour les échéances électorales à venir. 

Mais au-delà de ces choix qui aura le mérite d’assurer l’ascension d’un membre du gouvernement, Ali Bongo Ondimba pourrait également faire le choix de piocher une personnalité au sein de sa majorité et plus particulièrement au sein du parlement qui est constitué d’un vivier d’acteurs politiques bénéficiant déjà d’une réserve de voix. Un atout important pour les prochaines élections. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop