mardi,27 septembre 2022
AccueilA La UneGabon: quelle opportunité de dissolution du ministère des TP un an avant...

Gabon: quelle opportunité de dissolution du ministère des TP un an avant la présidentielle ?

Ecouter cet article

C’est la question qui taraude les esprits depuis l’annonce faite par le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda de dissoudre le ministère des Travaux publics, de l’Equipement et des Infrastructures et de le rattacher à la primature. En effet, pour de nombreux observateurs, cette décision est inopportune pour le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, tant elle sonne comme un aveu d’échec de sa politique infrastructurelle à quelques mois des prochaines échéances électorales prévues en 2023. 

En effet, la dissolution du ministère des TP aura été une véritable surprise dans l’opinion. Et pour cause, alors que lors de son allocution à l’occasion de la commémoration des 62 ans d’accession du Gabon à la souveraineté internationale, le président de la République se vantait de la réalisation de plusieurs projets de réhabilitation des voiries urbaines menée par le ministre Leon Armel Bounda Balondzi, les Gabonais ont été véritablement surpris et étonnés de sa décision de dissoudre ledit ministère. 

Il faut dire que malgré les « lenteurs, constamment observées et dénoncées dans la réhabilitation du réseau routier national », plusieurs chantiers sont en voie de finalisation. On peut citer entre autres l’opération « Zéro nid-de-poule » lancée en décembre 2021 qui aura permis de réfectionner certaines voies, les travaux de remplacement de rambardes sur certains ponts, les travaux de réhabilitation du Boulevard triomphale qui sont presque finalisés ou encore ceux du lot 4 du quartier Ondogo dans le 6ème arrondissement de Libreville long de 500 mètres.  

Autre chantier mené par le ministère des Infrastructures réhabilité ou en voie de réhabilitation, la route du Cap Esterias, la Sablière 2; Alibandeng; Ça m’etonne; Derrière l’hôpital militaire, PK12-Bizango et des chantiers d’envergure en l’occurrence la Transgabonaise ou encore la voie de contournement de l’Aéroport de Libreville. Autant de chantiers qui démontrent que ce département était en passe de réaliser ces missions. Le dernier fait en date est sans conteste la livraison de la passerelle du Lycée Paul Indendjet Gondjout qui permettra de sécuriser la traversée de cette voie très fréquentée en période scolaire par les élèves dudit établissement.

Face à ce constat implacable, l’opinion se questionne sur les motivations qui ont conduit à la dissolution du ministère des Travaux publics, de l’Equipement et des Infrastructures et sa mise sous tutelle de son personnel à la primature. Pis, cette décision qui a d’ailleurs fait réagir de nombreux acteurs politiques à l’instar de l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima, qui a fustigé le peu de moyens octroyés à ce département, laisse perplexe puisqu’elle intervient à quelques mois des prochaines échéances électorales et plus particulièrement la présidentielle qui exige de faire le bilan de ce septennat. D’où la question de savoir si cette mesure impopulaire ne sera-t-elle pas interprétée comme un aveu d’échec d’échec d’Ali Bongo Ondimba? Wait & see!

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x