Gabon: Queen Anne Zondo parle du leadership au Mandela Day à Libreville

« Les grands leaders ne désirent pas diriger, mais servir ». Telle est la définition du leadership qu’a partagée l’ambassadeur de la République d’Afrique du Sud au Gabon, Queen Anne Zondo, à l’occasion du 10e anniversaire de la journée internationale Nelson Mandela. Célébrée ce jeudi 18 juillet 2019, en collaboration avec la société Vivo Energy (ex ENGEN) Gabon à Libreville, le Mandela Day a permis de rassembler autour des valeurs de partage, d’éducation et de préservation de l’environnement. 


Le 18 juillet de chaque année depuis 2009, les Sud-Africains et la communauté internationale rendent hommage à Nelson Mandela à travers la célébration de la Journée internationale Nelson Mandela. Encore appelée le Mandela Day, elle a pour objectif d’inciter les gens à agir pour inspirer le changement dans le monde et le rendre meilleur. Mais surtout, de « commémorer la contribution de Nelson Mandela, militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du Sud, à  la promotion d’une culture de paix ».

« Agir pour inspirer le changement dans un monde meilleur », telle est en effet la vision du leadership de Nelson Mandela que Queen Anne Zondo a principalement tenu à rappeler ce jour à travers cette célébration. Aussi, a-t-elle également présenté une autre vision dont la stratégie est d’impacter les personnes qui ont le plus besoin d’aide. 

C’est d’ailleurs dans cette optique que madame l’Ambassadeur et son équipe, le directeur général Vivo Energy Gabon (ex ENGEN), Issa Issa et quelques membres du personnel de la société, ainsi que les jeunes du Link Club Association se sont adonnés à des activités d’intérêt général au sein de la Bibliothèque de l’Université Omar Bongo Ondimba. Il s’est agi principalement du nettoyage et de la réhabilitation de la structure. Une activité qui aura duré 67 min, marquant ainsi les 67 années que Nelson Mandela aura consacré à son pays et à l’humanité.

En présence du directeur de la Bibliothèque, Ngoungoulou Ferdinand et du professeur Marc Louis Ropivia, Queen Anne Zondo a remercié l’UOB et son personnel d’avoir accepté cette modeste contribution. 

Lise Bivigou

Laissez votre commentaire