mardi,1 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Prospère Ekomesse fait valider pour la première fois en 10 ans...

Gabon: Prospère Ekomesse fait valider pour la première fois en 10 ans l’organigramme de l’ARTF

C’est une révolution au sein de l’Autorité de régulation de transfert ferroviaire (ARTF), mieux, un fait inédit dans cet organisme. Depuis sa création il y a exactement une décennie, l’ARTF vient de faire valider pour la première fois son organigramme. Un exploit à mettre au crédit de Prospere Ekomesse aux manettes de l’autorité de régulation depuis seulement mai 2020, et qui a donc réussi là où tous ses prédécesseurs ont lamentablement échoué. 

On peut s’avancer et déclarer avec certitude que les premiers mois de Prospere Ekomesse Nguema à la tête de l’Autorité de régulation et de Transport ferroviaire sont un franc succès. Le nouveau patron de l’ARTF vient en effet de faire valider par son conseil d’administration l’organigramme de l’organisme dont il a la charge. Un écueil face auquel s’étaient heurtés tour à tour ses différents prédécesseurs.

L’organigramme est un schéma représentatif de la structure de l’entreprise, d’un organisme ou d’une administration qui explique l’organisation et la nomenclature de la structure. Ce document permet de visualiser la répartition des tâches, les différents postes, le niveau hiérarchique et les responsabilités correspondantes du capital humain. 

Pour qu’un organigramme soit validé, il est important voire primordial, qu’il réponde à l’exigence de cohérences recherché entre le profil et le poste occupé dans la structure. Les raisons du rejet des propositions faites par les anciens secrétaires exécutifs de l’ARTF s’expliqueraient peut être  par le fait que ces dernières n’étaient pas conformes aux impératifs d’un organigramme. Tout le contraire de Prospere Ekomesse qui maîtrisant parfaitement la boîte pour avoir fait carrière en gravissant graduellement les échelons a fait valider sa proposition sans grosse difficulté en seulement 3 mois. 

« Les hommes qu’il faut à la place qu’il faut », cette maxime populaire s’applique parfaitement à la position de Prospère  Ekomesse Nguema depuis qu’il préside aux destinées de L’ARTF. Ancien secrétaire exécutif adjoint sous la gestion de Karine Cecilia Arissani, ancien Directeur administratif et financier, chargé d’études, l’actuel dirigeant a occupé tour à tour différentes fonctions qui font en sorte que la maison ARTF n’a aucune secret pour lui. C’est donc en toute logique qu’il a conçu un organigramme qui a trouvé l’assentiment de tous. 

C’est avec le même allan et cette volonté de bien faire qu’en sus de l’organigramme, Prospère  Ekomesse Nguema a depuis son arrivé mise en place des fiches de postes afin que chacun s’imprègne de l’essence de sa fonction et des missions qui lui sont assignées. Dans le même temps, l’ancien SE a mis en place un site internet au sein duquel il est possible de consulter les activités de l’ARTF. Actuellement, il réfléchit sur la mise en place d’un numéro vert afin de permettre aux usagers de la Setrag de dénoncer ou informer l’autorité de certains faits nécessaire à l’amélioration du secteur ferroviaire.  

Secrétaire général adjoint de l’Autorité de Régulation du Transport Ferroviaire (ARTF) jusqu’à sa nomination au cours du Conseil des ministres du 4 mai dernier, Prosper Ekomesse Nguema avait officiellement pris les commandes du régulateur le jeudi 14 mai 2020. Dès son arrivée à la tête de cette entité administrative et indépendante, il avait annoncé vouloir « recentrer les objectifs et les principales prérogatives » de l’institution créée par l’ordonnance n°017/PR du 25 février 2010, et dotée d’une autonomie technique, administrative et financière. 

Cadre de l’administration et présent dans le top management de l’ARTF depuis quelques années, Prosper Ekomesse Nguema dirige donc une institution dont il connaît parfaitement le fonctionnement. Il avait d’ailleurs annoncé le jour de sa prise de fonction, un « plan de régulation économique et de veille sécuritaire, avec pour contrainte de tout construire en vue de tracer un horizon qui permette à chacun et à tous de contribuer à la mise en œuvre de la mission que les hautes autorités et la représentation nationale ont confiée à l’ARTF ».

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion