Gabon: privés de salaires, des agents de l’ANUTTC se lancent dans l’informel

Siège de l'ANUTTC à Libreville © GMT

Privés depuis trop longtemps de moyens de subsistances en l’occurrence de leurs salaires, les agents de l’Agence Nationale de l’Urbanisme des Travaux Topographiques et du cadastre (ANUTTC), semblent si l’on en croit les nombreuses plaintes émises contre certains d’entre eux, avoir établi un réseau parfaitement bien rodé de mafieux au sein de cette administration.

Comptabilisant jusqu’à ce jour, près de six mois d’arriérés de salaire, privés par la même occasion de certains avantages dus à leurs fonctions, ne supportant plus sans aucun doute d’évoluer ainsi, il semblerait selon certains témoignages, que quelques agents de cette agence, aient tout simplement décidé de s’adonner à une sorte de trafic au sein de cette administration.

Selon de nombreux témoignages, ces agents se seraient lancés dans une sorte de de trafic parallèle à l’activité de l’agence. «Ils font payer les travaux topographiques qu’ils effectuent avec le matériel de l’agence. Ils s’associent avec des démarcheurs qui repèrent les terrains non cadastrés puis procèdent à une réalisation de relevé topographique. Tout cela dans le but de soutirer de l’argent ou autre chose au propriétaire du bien », a indiqué un des compatriotes arnaqué.

Une situation qui dure depuis déjà quelque temps, sans qu’aucune enquête  n’ait été menée par leur hiérarchie pour mettre fin à ces agissements. Malgré les plaintes des usagers, cela ne semble visiblement pas inquiéter les principaux concernés. Mieux encore, le nouveau directeur général de cette agence, Olivier Abel Nang Ekomiye, reste de marbre face à cette mafia organisée au sein de sa structure.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire