Gabon: Prisca Koho et l’éléphant blanc de la Direction nationale des assurances

Prisca Koho épouse Nlend, Ministre de la Pêche et de la Mer ancienne DG de la DNA © D.R

Mi-septembre 2018 en grandes pompes Emmanuel Issoze Ngondet en sa qualité de chef du gouvernement et son ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga avaient procédé à la pose de la première pierre du siège de la direction générale des assurances (DNA) jadis dirigée  par l’actuel ministre de la Pêche et de la Mer Prisca Koho épouse Nlend. Dans sa parution hors-série n° 01 de ce mardi 22 janvier 2018, notre confrère «Moutouki » s’interroge sur cet éléphant blanc laissé par le membre du gouvernement Nkoghe Bekale I.   



Prévu pour être implanté dans la commune d’Akanda au nord de Libreville, le siège social de la direction nationale des assurances dont la réalisation à été confiée à l’entreprise SABA, « résulte de la nécessité de la direction nationale des assurances de disposer d’un espace de travail compatible avec la croissance significative de son volume d’activités et l’extension annoncée de ses  représentations dans les neuf chefs-lieux de provinces, en vue de l’élargissement de l’assiette des assurés et du contrôle in situ de l’effectivité du règlement des sinistres par les acteurs du marché », rapporte notre confrère.

Par ailleurs, notre confrère fait remarquer que depuis  la pose de la première prière par l’ancien premier ministre, «aucun engin n’est visible encore moins des travailleurs qui s’affairent à la tâche sur le terrain pour le démarrage des travaux, alors que l’inauguration du futur immeuble est prévue pour l’année 2020 en marge des assises de l’assemblée générale de la fédération des sociétés d’assurances de droit national africain ». Toute chose qui suscite une interrogation fondamentale notamment celle de la destination du budget alloué pour la réalisation de cet ouvrage.

Tentant d’en savoir à ce sujet, il a été pour la rédaction difficile de rentrer en contact avec la néo-ministre pour obtenir sa part de vérité sur cette affaire. Gabon Média Time reste à la disposition du membre du gouvernement, de la communication gouvernementale et de la Direction nationale des assurances pour l’équilibre de l’information relative à la non-réalisation du siège de la DNA.    

Pour rappel, une situation similaire bat son plein et fait le choux gras des médias locaux à la direction générale des Impôts où des zones d’ombres demeurent toujours quant à la destination des 25 milliards de francs CFA dont une partie devait servir à la construction de l’hôtel des Impôts. 

Laissez votre commentaire