Gabon: prestation de serment des agents de la brigade de pétrole lampant en station service

Séance de prestation de serment des agents de la brigade de pétrole lampant en station service le samedi 19 janvier 2019 © GMT

Le samedi 19 janvier dernier, s’est tenue au Tribunal de première Instance de Libreville, la cérémonie de prestation de serment des agents de la brigade de pétrole lampant, entité placée sous la direction de la caisse des hydrocarbures. C’est donc en présence du Président de juridiction Fulgence Ongama et du procureur de la République adjoint Périne Ada Obiang que ces professionnels ont récité la formule du serment qu’ils devront rigoureusement  respecter.

GABON LIBREVILLE

Au cours de cette audience, le procureur de la République adjoint représentant le ministère public a dans son réquisitoire rappelé aux uns et aux autres en quoi consiste l’action des agents de cette administration. « La mission principale de cette brigade est d’effectuer les contrôles inopinés afin de renforcer les mécanismes de péréquation des produits pétroliers, de réaliser des enquêtes visant à rechercher et à constater des infractions et à traduire les auteurs en justice, de suivre les chargements ou déchargements des camions de produits pétrolier, de vérifier les documents de transport par rapport aux quantités déclarées, d’inspecter les opérations de dépotage et de suivre avec les autres administrations les mouvement des produits pétroliers à la frontière », a mentionné Périne Ada Obiang.

Conformément à l’article 5 de l’arrêté n° 00026/MEPI les agents de la « police pétrolière » ont solennellement récité devant le président du Tribunal de Libreville et l’ensemble des magistrats qui l’accompagnaient, la formule du serment auquel ils devront se souvenir à chaque fois que des situations embarrassantes se présenteront à eux car il faut le dire, le secteur pétrolier est souvent truffé de tentations.

Photo de famille © GMT

S’exprimant à l’issue des passages respectifs des différents agents, Fulgence Ongama a réitéré au professionnels de la caisse des hydrocarbures l’importance de l’acte qu’ils ont posé. « Audelà de la satisfaction personnelle qui vous anime en ce moment, nous tenons déjà à vous dire que le serment n’est pas une formalité vaine que vous venez de remplir. Mais c’est un engagement personnel et solennel que vous venez de prendre devant le peuple gabonais au nom de qui la justice est rendue. C’est pourquoi nous vous recommandons de ne pas vous en départir au risque de vous retrouver devant cette même barre pour répondre de vos faiblesses », at-il indiqué avant de renvoyer les agents à l’exercice de leurs fonctions.   

Laissez votre commentaire