Gabon: le président de la Fegafoot «touché» par les révélations de Shiva Star

Pierre Alain Mounguengui, président de la Fegafoot © GMT

Après avoir enflammé la toile il y a une dizaine de jours avec des déclarations fracassantes, Shiva Star a quelque peu ébranlé les fondations du football gabonais. Ainsi, présent face à la presse vendredi dernier pour annoncer la liste des joueurs devant participer aux deux rencontres prévues en septembre, Pierre Alain Mounguengui a réagi à cette affaire se disant « touché » par ces déclarations.

C’était l’affaire dont tout le monde parlait il y a une dizaine de jours. En déclarant dans une courte vidéo devenue virale, avoir notamment eu des rapports sexuels avec «sa tante, puis sa sœur», en plus de «relations homosexuels et pédophiles», Shiva Star Nzigou ex grand espoir du football gabonais a mis les pieds dans le plat et suscité une vague d’indignation dans l’univers du football à travers le monde.

En effet, après ses déclarations relayées par la presse mondiale, des voix se sont élevées que ce soit au Gabon avec d’anciennes gloires, ou à l’étranger pour dénoncer ces actes. Terré dans un mutisme coupable ou complice, le patron du football gabonais Pierre Alain Mounguengui n’avait pas réagi, jusqu’à ce vendredi en marge de la présentation de la liste des 24 contre le Burundi.

S’il reconnaît « qu’il y a ce genre de fruits et autres allant dans ce sens » dans l’univers du football gabonais, il a indiqué « examiner la question et voir dans quelle mesure à l’avenir nous pouvons encadrer et éviter ce genre de débordement ». Admettant que « l’éducation d’un enfant commence à la base. S’il est déformé, parfois il est difficile de le redresser » il a regretté que de tels actes se soient produits.

Se disant « touché » par les déclarations de l’ancien international gabonais, PAM devra désormais prendre les mesures idoines afin d’enrayer un phénomène existant dans le milieu du football depuis des décennies. Il devra notamment réformer un système dont les fondations sont profondément ancrées dans l’inconscient collectif.

Laissez votre commentaire