Le Gabon présent à la 2ème édition du Forum mondial de la Jeunesse

Arnauld Engandji ( au centre) ministre en charge de la Jeunesse © D.R

Le samedi 3 novembre dernier, le ministre de l’Egalité des chances et de la Jeunesse chargé des Gabonais de l’étranger Arnauld Engandji et sa délégation ont assisté à l’ouverture de la 2ème édition du Forum International de la Jeunesse qui se tient à Sharm El Sheikh en Egypte jusqu’au 6 novembre prochain. Le membre du gouvernement gabonais représente à cette rencontre internationale placée le thème « Paix, Développement et Créativité », le président de la République Ali Bongo Ondimba.

Accompagné d’une délégation composée du directeur général de la Jeunesse Rostand Lepondo, du conseiller Spécial, chef de département culture, sports et loisirs à la Présidence de la République Graciella Alida Mouanga Bignoumba, du conseiller en Communication Soukaina Odzaga et de l’ambassadeur du Gabon en Egypte, Guy Roger Nze, le ministre en charge de la Jeunesse Arnauld Engandji a réaffirmé l’implication le leadership du président de la République Ali Bongo Ondimba en matière de jeunesse. 

« Le prédident de la République gabonaise a bâti sa politique économique et sociale sous le signe de l’Egalité des Chances c’est-à-dire, la lutte contre les inégalités, la pauvreté et l’exclusion sociale. Pour cela, il a placé l’épanouissement, l’autonomisation, la formation et l’éducation des jeunes au cœur de son deuxième mandat politique, dénommé Septennat de la Jeunesse », a expliqué le membre du gouvernement à l’assistance.

Mettant à l’actif du chef de l’Etat Ali Bongo la création d’un Ministère en charge de « l’Egalité des Chances » qui cadre avec la politique de lutte contre l’exclusion sociale, la marginalisation et la violation des droits humains. Il s’agit selon  Arnauld Engandji  pour « le Président de la République gabonaise de tracer les grandes orientations en matière de résolution des disparités de genre existant au sein de la société gabonaise afin d’offrir aux jeunes des opportunités », a-t-il poursuivi.

Rappelant par ailleurs que le président Ali Bongo avait été désigné en 2016 porte parole de la Jeunesse lors du dernier Forum Panafricain de la Jeunesse et que depuis lors, il n’a cessé de promouvoir l’investissement dans les politiques de jeunesse.

Au terme de son discours de circonstance, le ministre en charge de la Jeunesse a précisé qu’à l’occasion de la Conférence Africa 21 Ali Bongo Ondimba avait  souligné que « le progrès auquel aspire la jeunesse africaine, c’est-à-dire nos dirigeants de demain, doit être placé au coeur des gouvernements que nous sommes. Il faut investir dans la jeunesse et dans l’enfance pour que la jeunesse de 2025 reconnaisse l’altruisme des aînés d’aujourd’hui», a-t-il conclu

Laissez votre commentaire