vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: près de 900 000 personnes soignées par le Samu social gratuitement...

Gabon: près de 900 000 personnes soignées par le Samu social gratuitement depuis 2017

Ecouter cet article

Quatre ans depuis le lancement de ses activités le 3 juillet 2017, le Service d’aide médicale d’urgence (SAMU) social gabonais est devenu un pilier de la politique sociale du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Pour preuve, le rapport d’activités menées 2020 révèle que 886 472 Gabonais à revenus limités, ont été gratuitement pris en charge dont un peu plus de 710 000 personnes non assurées. 

C’est grâce au concours permanent de plus de 270 agents qui se relaient nuit et jour pour sauver des vies que le SAMU social gabonais parvient à redonner le sourire aux populations. Les équipes engagées dans la prise en charge des populations gabonaises, notamment celles résidant dans les zones les plus reculées du pays, l’outil d’aide médicale d’urgence, ont pu soigner au total 886 472 personnes au 5 septembre 2021. 

Pour soigner toutes ces personnes, le SAMU social gabonais, sous la supervision du Dr. Wenceslas Yaba, s’est doté, au fil des années, d’un matériel médico-chirurgical de pointe. L’objectif étant d’assurer aux patients, notamment ceux en situation de précarité, une prise en charge totale et complète afin de réduire le taux de mortalité dans le pays. « Le Samu social gabonais est animé par l’ambition de réduire au maximum le nombre de morts évitables qui est très élevé dans notre pays », a-t-on pu lire dans le rapport. 

Il faut dire que chaque jour, les équipes du Samu social gabonais répondent présent pour aider les populations. Elles les logent, les accompagnent médicalement, socialement et psychologiquement à travers ses 7 axes d’intervention stratégiques. En 2020, après l’irruption du Covid-19 dans le pays, le SAMU social gabonais avait particulièrement été choisi par l’ancien Premier ministre Julien Nkoghe Bekale pour la prise en charge des patients hors covid-19. 

Cette lourde mission est sans doute ce qui avait conduit le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, à inviter le gouvernement à soutenir cette structure médico-psychologique et sociale. « Il est avéré que le rôle du Samu social, de plus en plus perceptible dans l’opinion, contribue à l’efficacité du service public de santé. l’Etat devrait y accorder davantage d’attention », avait-il lancé lors de la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire 2020.

Laissez votre commentaire

Enami Shop