Gabon: près de 683 milliards déjà empruntés auprès des bailleurs de fonds pour 2019

Le trésor public gabonais © D.R

Bien qu’en attente de promulgation, la loi de finances 2019 dispose d’un certain nombre d’informations intéressantes qui devraient susciter des interrogations au sein de l’opinion sur le chemin pris par certaines ressources. Ainsi, pour ce qui est des « Conventions de prêts avec les bailleurs de fonds », leur niveau global s’élève à près de 683 milliards de Fcfa en 2019.

Partenaire de développement, favorisant l’essor des systèmes financiers et l’orientation des financements vers des objectifs de politiques publiques, les bailleurs de fonds sont devenus des acteurs privilégiés dans le financement de projets en Afrique Subsaharienne et notamment au Gabon.

S’ils accompagnent les institutions financières africaines dans leurs stratégies de développement, ils sont  surtout d’une aide considérable pour les États. En effet, au regard du « niveau global des tirages des nouvelles et anciennes conventions » contenues dans la loi de finances 2019, et établi à près de 683 milliards de Fcfa, leur impact est non négligeable.

Devant servir à financer des projets d’infrastructures tels le réaménagement du tronçon Pk12-Pk105 sur la nationale, la construction de trois centres de formations, les travaux de réhabilitation et d’aménagement des voiries de Libreville, mais aussi l’appui budgétaire etc. Ces fonds devaient permettre à l’Etat, de dégager des ressources sans impacter le programme de développement.

Si jusqu’à présent leur utilisation et la conclusion des travaux qui devaient en découler posent question, il n’en demeure pas moins que l’appui des bailleurs de fonds constituait une formidable opportunité pour le pays. A noter que pour la seule année 2019, ce sont près de 50 milliards de Fcfa qui ont été alloués par les bailleurs de fonds pour soutenir l’économie.

Laissez votre commentaire