dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: près de 525 milliards annoncés pour la gouvernance économique et financière...

Gabon: près de 525 milliards annoncés pour la gouvernance économique et financière en 2020

Bien que le Plan de relance de l’économie (PRE) soit aujourd’hui considéré comme un échec cuisant du gouvernement, celui-ci entend mobiliser plus du quart de ses ressources pour la gouvernance économique et financière en 2020. Ainsi, ce sont près de 525 milliards de FCfA qui seront mobilisés pour entre autres, la formation professionnelle, les « très controversées » dépenses transversales et ces autorités administratives indépendantes et de régulation qui ne s’acquittent pas de leurs cotisations sociales. 

Officiellement prévu pour accélérer la politique de mobilisation des recettes hors pétrole et assurer la maîtrise des dépenses publiques amorcées dans le Plan de relance de l’économie (PRE), la mobilisation de plus d’un quart des ressources de l’État pour la gouvernance économique et financière pour l’exercice 2020, suscite l’étonnement. Ainsi, malgré la baisse drastique des recettes pétrolières au cours des cinq dernières années et la faible mobilisation des recettes fiscales, le gouvernement entend mobiliser l’équivalent de 85% des recettes pétrolières pour différents pans. 

En effet, ce sont 523,7 milliards de FCFA qui seront mis à la disposition de trois principales missions ministérielles et interministérielles à  savoir: la gestion des finances publiques, la provision et la stratégie économique. Outre ces trois missions, cinq programmes seront pris en compte: Travail, emploi et formation professionnelle, dépenses transversales, autorités administratives indépendantes et de régulation.

Avec 79,1% de ce montant, la gestion des finances publiques se taille la part du lion, mais ne dédie que 11,1% aux engagements financiers de l’Etat y compris les charges financières de la dette et 5,6%, pour les remboursements courants de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), ce qui semble très faible. Pour sa part, la stratégie économique se verra allouer 18,3%, dont 3,6% consacrée à la subvention des prix du pétrole lampant et du gaz butane.

Le plus surprenant, c’est que seulement 1,5% du montant global seront affectées aux autres activités du secteur notamment celles liées au travail et à l’emploi, mais aussi aux réformes des finances publiques, à l’Agence nationale des investigations financières ainsi qu’à l’Agence de régulation des marchés publics, ce qui paraît somme toute dérisoire au regard de leur importance. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt