mercredi,7 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: près de 500 cas de violences psychologiques faites aux femmes enregistrés...

Gabon: près de 500 cas de violences psychologiques faites aux femmes enregistrés en 8 mois

Ecouter cet article

C’est l’une des principales données de l’évolution du nombre de cas de violence à l’égard des femmes enregistrées par le numéro vert gratuit 1404, lancé par le ministère des Affaires sociales et des Droits de la femme entre le 30 avril et le 31 décembre 2021. En effet, durant ces 8 premiers mois, 2021 appels au total ont été reçus par le centre d’appel, dont 1 194 cas de violence physique dénoncés, 104 de violence sexuelle et 423 cas de violence psychologique.

Lors d’un examen périodique du rapport du Gabon par le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), la ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Koho Nlend, a dévoilé l’évolution du nombre de cas de violence faite aux femmes dénoncés au 1404, depuis son lancement le 30 avril 2021. Au total, 2021 appels répertoriés, dont 1 194 dénonciations de violences physiques (59,08%), mais aussi 423 appels liés aux violences psychologiques.  

Tout comme les violences physiques ou sexuelles, les violences psychologiques sont une forme de violence ou d’abus envers autrui. Elles se caractérisent par un comportement moralement agressif ou violent d’un individu vis-à-vis d’un autre individu. Elles peuvent se manifester par des paroles ou des actes qui influencent l’autre dans ses sentiments d’être aimé ou détesté. Cette violence peut résulter d’un traumatisme psychologique, pouvant inclure anxiété, dépression chronique, ou trouble de stress post-traumatique.

Au Gabon l’article 2 de la Loi 006/2021 portant élimination des violences faites aux femmes définit les violences psychologiques ou morales à l’égard des femmes comme étant tout acte commis intentionnellement, portant atteinte ou susceptible de porter atteinte à l’intégrité psychologique de la femme notamment par la contrainte, la menace ou l’emprise. L’Etat est notamment est par ailleurs chargé de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les femmes contre tout type de violence de manière à éliminer toute forme de discrimination, de préjugés sexistes et de harcèlement. 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x