Gabon: près de 5 500 cas de tuberculose notifiés en 2017

L'Hôpital de Nkembo à Libreville © D.R

Publié le 12 septembre dernier, le rapport général annuel de l’Organisation mondial de la santé (OMS) a une nouvelle fois permis de mettre en exergue l’augmentation des cas de tuberculose dans le monde ainsi qu’au Gabon. L’analyse l’OMS rappelle le caractère préoccupant de cette maladie dont le nombre de personnes atteintes ne cesse de croître au fil des années.

Les derniers rapports de l’OMS indiquent que 52,3% de la population gabonaise  est exposé à la tuberculose, ce que déplore le responsable du Programme nationale  de lutte contre la tuberculose (PNLT), le docteur Jocelyn Mahoumbou qui estime que ce chiffre est « énorme » pour une population aussi faible que celle du Gabon.

Le directeur du programme de lutte contre la tuberculose, a décrié les difficultés qu’il rencontre dans son combat contre cette maladie. « D’après les rapports  de notre service tuberculose, nous avons justifié en 2017, près de 5500 cas de tuberculose, toutes formes confondues.», a-t-il fait remarquer, non sans préciser que diverses mesures ont été mises en place pour accompagner les malades qui ne sont pas toujours coopératifs.

« En dépit des efforts, nous enregistrons encore beaucoup de cas d’abandon de traitement. Les perdus de vue sont élevés […] des cas de tuberculoses multiresistante (au traitement habituel) ont été enregistrés. Près d’une centaine de cas ont été dignostiqués et seule la moitié a pu bénéficier de traitement », a-t-il poursuivi.

Au vu de toutes ces constatations, le responsable du PNLT a émis le voeu d’expliquer aux populations l’intérêt de recourir à un traitement, et de le suivre car la tuberculose est une maladie curable. « Aussi voulonsnous intensifier les activités de sensibilisation et de suivi de traitement pour que les malades puissent arriver à la guérison. Tant il est dommage aujourd’hui de mourir d’une tuberculose, alors que c’est une maladie qui se guérit.», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire