Gabon: Près de 2000 recrues de la garde pénitentiaire sans salaires depuis 2015

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou lors d'une visite à la prison centrale de Libreville © D.R

Dans une récente interview accordée à Gabon 1ère, le ministre d’Etat en charge de la Justice, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a révélé que de nombreux agents de la sécurité pénitentiaire en poste à la prison centrale de Libreville ne perçoivent pas de salaire depuis maintenant trois ans.

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou s’est montré véritablement consterné par la situation de ces 1700 jeunes, «ces jeunes compatriotes n’ont pas de bons de caisse et cette situation date de 2015». Il n’aura donc pas tardé à se rapprocher du ministre du Budget, Jean Fidèle Otandault, afin de solder cette dette que lui aurait laissée en héritage son prédécesseur Séraphin Moundounga, alors qu’il était vice-premier ministre en charge de la justice  entre 2015 et 2016.

En effet, ce recrutement massif aurait été fait du temps de l’ancien garde des sceaux. Mais la situation semble toujours aussi insoutenable pour ces agents qui ne savent pas à quel saint se vouer, et qui la peur au ventre, n’osent pas s’exprimer sur la question.

Laissez votre commentaire