lundi,20 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: près de 500 procédures engagées contre des policiers entre 2019-2020

Gabon: près de 500 procédures engagées contre des policiers entre 2019-2020

Ecouter cet article

Le mercredi 30 juillet 2021, lors de son passage dans l’émission « Face à vous », le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha a annoncé que près de 500 procédures ont été engagées à l’encontre des policiers entre 2019 et 2020. Des chiffres qui démontrent le non-respect des règles d’éthique et de déontologie par les forces de l’ordre gabonaises et dont seulement 30% auraient été suivies de sanctions après enquête de l’administration.

Il ne se passe pas un jour sans que les policiers soient coupables d’écarts sur la voie publique. Rackets, abus d’autorité ou incivisme, ces attitudes allant à l’encontre de la déontologie et de l’uniforme ont causé une fracture avec la population. C’est d’ailleurs ce qu’a reconnu le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, qui s’est exprimé sur la question le 30 juillet dernier, lors de son passage dans l’émission « Face à vous ».

Ainsi, le membre du gouvernement a révélé qu’entre 2019 -2020, « près de 500 procédures ont été instruites à l’encontre des policiers dont 30% ont été suivies de sanctions ». Dans le même élan, il a souligné que pour les 70% restants, des enquêtes ont été menées et ont abouti au blanchissement des mis en cause. Une situation assez paradoxale quand on sait que « la police est au service des citoyens ». 

S’il reconnaît que des policiers se livrent à des actes condamnables, Lambert-Noël Matha fait remarquer qu’avec le phénomène des réseaux sociaux, tout est amplifié et « le citoyen ne retient que ça ». Toutefois, il a tenu à indiquer que ces actes dénoncés ne restaient pas impunis.  « Un policier est d’abord un citoyen comme tout le monde. Ce n’est pas un intouchable. Il y a des numéros verts qui sont mis à la disposition de nos compatriotes, il y a un service qui est là pour cela. Mais très peu vont vers ces institutions, très peu appellent » a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop