mardi,24 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Pr. Patrick Mouguiama Daouda engagé à redorer l'image de l'UOB

Gabon: Pr. Patrick Mouguiama Daouda engagé à redorer l’image de l’UOB

C’est à l’occasion de sa première sortie officielle depuis sa nomination en qualité de ministre de l’Enseignement supérieur que le Pr. Patrick Mouguiama Daouda s’est rendu à l’Université Omar Bongo (UOB) le lundi 10 Août dernier. Le but de cette visite d’inspection a essentiellement consisté à faire le diagnostic des maux qui minent le temple du savoir et impulser la nouvelle vision devant redorer l’image de cette institution.

C’est la bibliothèque universitaire (BU) de l’Université Omar Bongo qui a servi de cadre lors de la visite du ministre de l’enseignement supérieur le lundi 10 Août 2020. Accompagné de sa ministre déléguée et des autorités du ministère, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda a voulu s’imprégner des difficultés qui minent le quotidien des Universitaires mais aussi des étudiants de l’alma mater des universités au Gabon. Une visite qui vient à point nommé vu que l’ancienne l’Université du Gabon s’apprête à célébrer son cinquantenaire.

C’est Henriette Aurélia Mombey épouse Massala, secrétaire générale de l’UOB, qui a lu le mot de bienvenue à celui qui pendant longtemps a défendu les couleurs de cette université en qualité d’enseignant-chercheur. Un discours riche d’émotion et d’espoir qui a été suivi par l’allocution du recteur intérimaire Mesmin-Noel Soumaho. Occasion pour la première autorité de l’UOB de dépeindre le tableau des maux qui gouvernent cette infrastructure universitaire.

« Dans la perspective de la reprise des activités pédagogiques, la pandémie de la Covid-19 se donne à voir ici à l’UOB comme un révélateur des fractures et des fragilités de notre environnement pédagogique de travail. Elle a ainsi permis de mettre en exergue, non seulement le retard accumulé en matière d’infrastructures pour respecter la distanciation physique, mais singulièrement la quasi-absence d’infrastructures numériques pour opérer le basculement à l’enseignement à distance. De ce fait, la digitalisation à l’UOB s’impose comme un impératif et non comme une alternative », a indiqué le recteur.

En réaction, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda s’est dit engagé à soutenir l’effort des responsables de cette université dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Aussi, le membre du gouvernement a tout de même rappelé que les dirigeants de la première université du Gabon ne sont pas étrangers au désastre qui y a prévalu pendant des années. « Entre 2013-2017 il y a eu de l’argent à l’UOB. J’ai vu des enseignants toucher 12 millions de vacations. Par quel miracle cela serait-il possible ?», s’est-il interrogé devant ses anciens collègues. A cela s’ajoute la gestion calamiteuse des budgets alloués pour la réalisation des travaux mais dont les prestataires demeurent impayés à ce jour.

Par ailleurs, fidèle à sa logique constructive, le ministre de l’enseignement supérieur ne s’est pas limité à tancer les vices qui gangrènent le Temple du savoir. Ce dernier a fait la présentation succincte de l’ambitieuse réforme qui devra permettre de démassifier les amphithéâtres. Il s’agit de la mise en place du système gabonais d’orientation. Un mécanisme qui visera non seulement à désengorger l’université mais aussi de limiter les échecs pour les étudiants dans leur choix d’études. Le ministre a achevé sa visite à l’UOB par le tour de l’ensemble des bâtiments dont les travaux seront bientôt relancés.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion