mardi,24 mai 2022
AccueilA La UnePaul Marie Gondjout: «il me fallait avoir une permanence pour me rendre...

Paul Marie Gondjout: «il me fallait avoir une permanence pour me rendre visible»

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’une déclaration faite le samedi 16 avril dernier que Paul-Marie Gondjout a présenté au grand public sa permanence politique, ancien siège social de leur parti. Occasion pour ce dernier de balayer d’un revers de la main les velléités séparatistes et bicéphales en affirmant qu’il ne s’agit en réalité que d’un espace de travail où il pourra recevoir des compatriotes librement.

Candidat malheureux à l’issue de l’élection de la présidence du Parti d’opposition Union nationale, Paul-Marie Gondjout est l’objet de toutes les critiques. C’est dire les accusations qui lui ont été faites quand il a décidé d’organiser une rencontre le samedi 16 avril dernier alors même que la Présidente de l’Union Nationale (UN),Paulette Missambo en organisait une autre à Bikele. 

Deux activités diamétralement opposées selon Paul-Marie Gondjout qui a rappelé qu’il s’est principalement agi de présenter sa nouvelle permanence politique. D’ailleurs, l’ancien Secrétaire exécutif de l’UN n’a pas manqué de donner les causes explicatives de l’aménagement de cette structure. « Cette permanence politique, je l’ai mise en place parce qu’il me fallait avoir un cadre de travail », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre en précisant que « il me fallait avoir une permanence pour me rendre visible pour que je puisse avec d’autres compatriotes discuter sur les questions de notre pays, sur les questions de notre parti ». Bicephalisme à la tête du premier parti d’opposition au Gabon ou simple positionnement stratégique en vue de la prochaine présidentielle de 2023? Pour l’heure, c’est le flou total. Paul-Marie Gondjout affûte ses armes.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop