Gabon: Post Bank lance une dernière sommation à ses débiteurs défaillants

Mise en liquidation depuis mars 2017 par décision de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), la PosteBank via un communiqué paru ce jour dans le quotidien L’Union, invite à nouveau ses débiteurs à se rapprocher de ses services pour convenir des modalités de remboursement de leurs dettes. Les débiteurs défaillants s’exposent, passé le délai d’un mois à des poursuites judiciaires.

C’est par le biais d’un communiqué paru ce lundi 16 septembre 2019, que le Liquidateur de PostBank a invité les nombreux débiteurs de cet établissement à se rapprocher de ses services sis à Gros Bouquet. Personnes physiques et personnes morales sont donc attendues afin de convenir des modalités d’apurement définitif de leur dette. Un délai d’un mois leur est accordé à compter de la parution de cet énième communiqué. 

Par ailleurs, le Liquidateur informe les débiteurs défaillants que le non-respect de cette mise en demeure les expose à des poursuites judiciaires. « Passé ce délai, PostBank SA se réserve le droit d’engager contre les débiteurs défaillants, toutes les actions contraignantes de recouvrement prévues par les textes et lois en vigueur  » a-t-il prévenu.

Notons que la société en liquidation avait maintes fois déjà invité ses débiteurs, en vain. En effet, plusieurs mises en demeure ont été faites par voie de publication dans le quotidien L’Union paru les 28 juin et 02 juillet 2018 puis les 11 et 14 janvier 2019. 

Pour mémoire, la PostBank réclame 3,2 milliards de Fcfa à 116 entreprises et 32 particuliers. «Tous ces gens-là ont emprunté de l’argent à la Poste. Et on essaie d’aller vers eux pour leur dire : il faut rembourser parce que l’argent que vous avez emprunté appartient à des épargnants. Il y a certaines sociétés qui sont même en faillite. Si on les rappelle, c’est parce qu’on ne les retrouve pas. On cherche dans la ville, on ne sait pas où elles sont. », avait déploré Dieudonné Nkassa-Emane.

Laissez votre commentaire