Gabon: La polyclinique El Rapha engluée dans un défaut paiement de cotisations CNSS

Image illustrative © frismart.com

C’est par le moyen d’un communiqué de la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) daté du mardi 12 mars dernier que la polyclinique El Rapha a été interpellée pour nonversement des cotisations de ses employés. Selon la note, en cas d’inobservation de ses obligations avant le 25 mars, les prestations sociales de ses salariés seront suspendues et la polyclinique pourrait faire l’objet d’éventuelles poursuites.



A l’heure où la Polyclinique El Rapha célèbre les 10 ans de la disparition de sa fondatrice Edith Lucie Bongo Ondimba, une information pourrait faire tache. En effet, créée en 2000 afin de renforcer et améliorer la qualité des soins au Gabon, cette structure est exposée aujourd’hui à une rupture de prestations sociales pour ses salariés pour impayés. C’est ce qui ressort du communiqué de la Cnss daté du 12 mars paru dans le quotidien L’Union.

Si la structure hospitalière privée ne s’acquitte pas de ses impayés avant le 25 mars prochain, ses salariés seront privés de leurs prestations sociales et les demandes de prestations d’El Rapha seront rejetées. Au pire, la Cnss prévoit de contraindre son débiteur en engageant un recouvrement forcé conformément aux dispositions contenues aux articles 32 et suivants de la loi N° 6/75 d 25 Novembre 1975 portant Code de la sécurité sociale et 99 et suivants de la loi N° 028/2016 du 6 février 2017 portant Code la protection sociale.

Cependant, la polyclinique n’en est pas à son premier rappel à l’ordre par la Caisse nationale de sécurité sociale. En effet,  le 18 décembre 2008 ses employés avaient fait un sit-in devant la présidence de la République demandant une audience au président de l’époque feu Omar BOngo Ondimba. Au coeur de leurs revendications, le mauvais comportement de la direction générale dudit établissement qui, depuis 8 ans, n’avait pas versé à la Cnss les cotisations qui leur étaient prélevées.  

Laissez votre commentaire