vendredi,26 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : poignardé par son condisciple un adolescent meurt à Tchibanga

Gabon : poignardé par son condisciple un adolescent meurt à Tchibanga

Ecouter cet article

Un élève inscrit au collège La Réussite de Tchibanga dans la province de la Nyanga, a trouvé la mort ce mercredi 29 janvier 2020 après avoir reçu plusieurs coups de couteau de la part d’un condisciple durant une bagarre. Selon une source proche du dossier, l’incident serait consécutif à une dispute débutée la veille entre les deux apprenants. Le délinquant est gardé à vue à la brigade de la localité.

Tout serait parti d’une querelle entre deux condisciples qui aurait éclaté le mardi 28 janvier 2020 alors qu’ils rentraient des cours. Selon une source proche du dossier contactée par Gabon Media Time,  la tension entre les deux adolescents serait montée après que des propos injurieux leur eurent été rapportés par leurs amis. C’est ainsi que le lendemain, ils se seraient donné rendez-vous derrière un bâtiment de leur établissement pour en découdre.

Accompagnés de leurs amis respectifs au lieu choisi pour la bagarre, les deux élèves dont l’âge est compris entre 15 et 16 ans, se seraient aussitôt échangé les coups. Seulement, la même source précise que  « dominé par son adversaire, un des élèves aurait sorti un couteau de cuisine et enfoncé à plusieurs reprises » avant de prendre la fuite. Les témoins de la bagarre ont dans la panique tenté d’aider leur condisciple gisant dans son sang. La vidéo parle d’elle-même.

Poursuivi par quelques élèves soutenus par des riverains, le jeune délinquant a pu être rattrapé. Saisis de la situation, les limiers de la brigade de la localité sont intervenus. Sur place, les gendarmes ont procédé à l’arrestation du mis en cause qui a été placé en garde-à-vue à la brigade centrale de Tchibanga. Quant à sa victime, elle aurait rendu l’âme à l’hôpital. La suite de l’enquête devrait permettre de faire toute la lumière sur cet incident.

Par ailleurs, il convient de préciser que ce drame intervient alors qu’aucune reprise de cours n’a été annoncée par les acteurs du secteur éducatif à l’issue de la rencontre tripartite tenue hier à Libreville. Tout au contraire, les parties ont indiqué que le retour dans les établissements scolaires pourrait être effectif le lundi 3 février et ce, à condition que les propositions faites soient matérialisées dans les faits. Alors pourquoi s’être empressé de laisser les enfants repartir à l’école ?

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop