Gabon: plusieurs voiries urbaines de Libreville réhabilitées

Une vue du carrefour Kanté après sa réhabilitation © GMT

Le lundi 25 mars 2019 dernier, le ministre de l’Équipement des Infrastructures et des Travaux publics Arnauld Engandji avait inspecté des chantiers de réhabilitation des voiries urbaines dans les communes de Libreville et d’Owendo. Près de deux mois plus-tard, les chantiers ont grandement évolué notamment sur les axes IAI-Mindoube 1 et au carrefour Kanté où les creux sont désormais un lointain souvenir.



Le ministre de l’équipement, des infrastructures et des travaux publics Arnauld Calixte Engandji Alandji serait-il entrain de tenir ses promesses? En tout cas, les avancements conséquents observés sur les chantiers conduisent à soutenir ce postulat. Du pont Setrag, au pont Nomba, en passant par le carrefour F.O.P.I et les quartiers Cocotiers et Atong abè les voies sont en phase de réhabilitation. Les agents des travaux publics s’activent quotidiennement pour livrer à temps ces voiries où la circulation relevait du parcours du combattant.

Lors d’une visite effectuée par les équipes de Gabon Media Time, il a été donné de constater que les voies du quartier Mindoubé, IAI ou encore Ozangue au carrefour dit Kanté ont bien été rénovées. A telle enseigne que les clandos qui y circulent ont constaté un regain en temps. Selon quelques-uns d’entre eux, leur cadence a presque doublé. Une véritable satisfaction donc quand on sait que l’état de la route ralentit considérablement la dynamique commerciale. Sans oublier qu’il constitue un facteur accidentogène.   

Par ailleurs, le ministère ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. Ainsi, après la signature d’une convention avec Tractafric equipment Gabon axé sur la fourniture d’engins et la formation des agents des travaux publics, la phase 2 a débuté. Cette seconde phase sera orientée vers les charbonnages et dans la commune d’Akanda dans le Nord de l’Estuaire. Elle consiste actuellement à rénover la voie Tsanguette, Molokaï et Diba-Diba.

Laissez votre commentaire