Gabon: plusieurs recommandations à la clôture de la première session du CESE

René Ndemezo'o Obiang, président du CESE © D.R

La première session ordinaire du Conseil économique social et environnemental (CESE) a connu son épilogue jeudi dernier au siège de l’institution. Plusieurs recommandations ont été faites aux autorités, notamment les liens entre l’employabilité des jeunes et la stabilité économique et sociale du Gabon en vue de trouver les voies et moyens susceptibles d’engendrer une dynamique de création d’emplois de jeunes pour assurer au pays une certaine une stabilité économique.

Présidée par René Ndemedzo Obiang, président du CESE, durant vingt-un jours, la première session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental a livré ses conclusions le jeudi 15 mars dernier dans les locaux de l’institution, en présence du ministre la Fonction publique, Jean Marie Ogandaga, mandaté par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet.


Durant ces 21 jours, les conseillers économiques, sociaux et environnementaux ont abordé deux sujets cruciaux d’intérêt général pour le développement durable du pays :  la problématique du lien entre environnement, sécurité et développement et l’employabilité des jeunes. Pour René Ndemedzo Obiang, «les équilibres nécessaires à la vie et la survie de l’humanité fortement perturbés s’imposent», a-t-il martelé.


Pour le cas du Gabon, le patron du CESE croit que le soutien des bailleurs de fonds internationaux peut être un palliatif dans la bonne gestion de l’environnement de notre pays.

Plusieurs recommandations ont donc été faites au soir cette première session sous l’ère de René Ndemedzo Obiang. Notamment, la promotion de la politique de l’environnement et du développement durable, la clarification, l’élargissement des principes du cadre législatif et réglementaire, la reconstruction de la notion d’intérêt général, une meilleure sensibilisation et une forte mobilisation des acteurs économiques, sociaux et environnementaux. Mais également, un renforcement des approches économiques, l’éducation, la formation, l’information et la participation des populations sur la question environnemental en vue de faire évoluer les comportements.


L’impacte de l’emploi des jeunes pour la stabilité de notre économie et social reste l’avis qui  a préoccupé plus d’un. Il s’est agi d’examiner les liens entre l’employabilité des jeunes et la stabilité économique et sociale du Gabon en vue de trouver les voies et moyens susceptibles d’engendrer une dynamique de création d’emploi de jeunes pour assurer le pays une stabilité économique et sociale.

C’est dans ce sens que les conseillers ont recommandé  aux pouvoirs publics, l’adaptation du système éducatif aux besoins réels de l’économie du pays,  la poursuite de l’amélioration du climat des affaires, la nécessité de repenser la législation du travail pour une flexibilité et une mise en oeuvre efficiente de la réforme du système de protection sociale, et le renforcement du cadre institutionnel de la promotion de l’emploi.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire