samedi,18 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: plusieurs quartiers sous les eaux, allô Ossouka Raponda?

Gabon: plusieurs quartiers sous les eaux, allô Ossouka Raponda?

Ecouter cet article

Ce vendredi 19 mars 2021 la capitale gabonaise a, comme il faut s’y attendre à chaque pluie diluvienne, vibré au rythme des inondations. Ainsi, plusieurs artères de la capitale et des maisons d’habitations ont été envahies par plusieurs kilomètres cube d’eau sous le regard pour le moins insensible du gouvernement conduit par Rose Christiane Ossouka Raponda qui peine à proposer des solutions pour endiguer ce phénomène d’inondation à Libreville. 

Si sur le plan international, le Gabon est connu pour être le champion en Afrique de la lutte contre le changement climatique, à Libreville et dans plusieurs villes du pays, les populations continuent de subir allègrement les effets néfastes des inondations et autres catastrophes naturelles. La preuve avec les énièmes cas d’inondations enregistrées ce 19 mars 2021. 

En effet, à la suite de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale et sa périphérie, plusieurs artères et même des maisons d’habitation se sont retrouvées englouties sous les eaux. C’est le cas notamment à IAI, au boulevard du bord de mer, Batavea, au centre-ville  ou même dans les quartiers tels que Akébé, Angondjé, Dragage, Oloumi, Plein-ciel ou les PK. 

Il faut souligner que la recrudescence du phénomène d’inondation à Libreville est très souvent expliquée par le peu de structuration du réseau de drainage des eaux, la forte pluviométrie sur la capitale; le vieillissement des ouvrages d’évacuation d’eau mais aussi l’incivisme des populations vivant à côté des canaux d’évacuation d’eau.

Mais au-delà de ces explications, ce phénomène qui dure depuis des décennies s’explique également par l’incapacité du gouvernement de mettre en place une véritable politique pour y mettre un terme. La preuve malgré  le constat le Premier ministre actuel Rose Christiane Ossouka Raponda n’a pas daigné se rendre au chevet de ses concitoyens pour constater le désarroi dans lequel ils vivent à chaque pluie.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop