Gabon: plus de 622,8 milliards réglés au titre de la dette en 2018

© D.R

En « constante augmentation » ces dernières années, la dette publique ne cesse de constituer un poids pour l’économie gabonaise. Ainsi, selon les données compilées de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale, à fin décembre 2018 le règlement cumulé de la dette publique s’est établi à 622,8 milliards de Fcfa.



Bien que l’endettement freine l’adaptation à l’évolution rapide du monde comme l’a récemment souligné le Fond monétaire international (FMI), la plupart des pays d’Afrique subsaharienne voient leur dette publique s’envoler, notamment les pays exportateurs des produits de base. Ainsi, le Gabon en tant que pays dépendant du pétrole, n’échappe pas à la règle.

En effet, selon les données compilées des services de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF), à fin décembre 2018, l’Etat gabonais a continué à honorer ses engagements. De ce fait, le règlement cumulé de la dette publique s’est établi à 622,8 milliards de Fcfa, soit un montant légèrement inférieur à celui relatif à la masse salariale de l’Etat (Hors MONP).

Portant à la fois sur la dette commerciale, multilatérale, bilatérale et le marché financier, le règlement de la dette extérieure s’élève à 323,4 milliards de Fcfa à fin décembre 2018, en y intégrant notamment le paiement d’arriérés à hauteur de 57,7 milliards de Fcfa. Quant au paiement de la dette intérieure, à fin décembre il s’est élevé à 299,4 milliards de Fcfa.

En baisse de 19,8% par rapport  à la même période en 2017 où il était établi à 777,1 milliards de Fcfa, suite au repli des paiements de la dette extérieure et intérieure, le volume des règlements liés à la dette publique reste néanmoins élevé. Freinant l’augmentation du niveau d’investissement, il constitue par ailleurs un réel un goulot d’étranglement pour l’économie.

Laissez votre commentaire