jeudi,17 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: plus de 370 000 doses en souffrance deux mois après le...

Gabon: plus de 370 000 doses en souffrance deux mois après le lancement de la vaccination

Le Gabon va-t-il un jour atteindre le seuil de l’immunité collective grâce à la vaccination contre le covid-19? Cette question taraude les consciences, au regard notamment du dernier bilan du Comité national de vaccination contre le covid-19 (Copivac) datant de ce mardi 25 mai 2021. Lequel fait état de 12 949 personnes au total ayant reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination le 23 mars dernier. On estime encore à plus de 370 000, le nombre de doses de vaccin Sinopharm disponibles et qui pourraient ne pas trouver preneur bien que la campagne vaccinale soit désormais effective sur l’ensemble du pays. 

Il y a un peu plus de 5 mois, lorsque le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba évoquait pour la première fois l’arrivée du vaccin au Gabon, lors de son discours de vœux aux institutions et administrations, le gouvernement mettait tous ses espoirs sur la vaccination pour un retour à la vie normale. Le ministre de la Santé considérait la vaccination comme « notre seul rempart » face à la pandémie. Pourtant, depuis son lancement officiel le 23 mars 2021 à Libreville, l’engouement tant souhaité par les populations ne se dessine toujours pas, même si les autorités sanitaires s’attèlent à prouver le contraire. 

En effet, deux mois après le lancement de la campagne de vaccination dans le pays le 23 mars dernier, les populations ne se bousculent toujours pas pour se faire injecter le précieux sérum. À ce jour, seules 12 949 personnes éligibles ont été inoculées sur l’ensemble du territoire national, dont 7669 personnes ayant reçu les deux doses recommandées. Petite opération arithmétique, on se rend compte que moins de 21 000 doses de vaccin ont été à ce jour utilisées. 

Qu’est-ce qui explique donc cette faible proportion des personnes vaccinées? À cette question on note le scepticisme des populations sur la présence du coronavirus dans le pays, la crainte des effets secondaires de la vaccination, mais encore, la faible communication du gouvernement sur les enjeux et contours du vaccin. 

On ne peut pas non plus dire que ce sont les doses qui sont insuffisantes, puisque le pays avait reçu de la Chine 100 000 doses de vaccin Sinopharm le 12 mars 2021. Une seconde cargaison de 300 000 doses de Sinopharm atterrissait sur le sol gabonais le dimanche 9 mai 2021. Puis, on apprend par l’ambassadeur du Gabon en Russie Johanna Rose Mamiaka, que le pays pourrait très bientôt recevoir 2 millions de doses de Sputnik. Une boulimie de vaccin en souffrance. Puisque toutes ces doses pourraient ne pas trouver preneurs. 

Laissez votre commentaire

Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance