samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: plus de 33,7 milliards de fonds de concours prévus en 2022...

Gabon: plus de 33,7 milliards de fonds de concours prévus en 2022 dont 3 milliards pour l’USTM

Ecouter cet article

C’est ce qui ressort du projet de loi de finances initiale (PLFI) 2022. En dépit d’un budget en baisse de 191 milliards de FCFA, l’exécutif devrait consacrer un peu plus de 1,15% du budget de l’Etat soit 33,7 milliards de FCFA aux fonds de concours. Une somme qui intègre notamment 3 milliards de FCFA pour le projet d’éclairage public de Port Gentil et Franceville ou encore 3,4 milliards de FCFA pour le projet de route de Ntchengué, toujours à Port-Gentil.

Évalués à 29,767 milliards de FCFA en 2021, les fonds de concours devraient connaître une hausse substantielle en 2022. Comme le prévoit le projet de loi de finances initiale (PLFI) 2022, ce poste de dépense devrait ainsi voir son enveloppe augmenter d’un peu plus de 13% pour se situer à 33,7 milliards de FCFA. Une hausse de 3,954 milliards de FCFA, due en partie aux nombreux projets d’appui aux collectivités territoriales. 

En effet, issus de la provision pour investissement diversifié (PID) et de la Provision pour investissement en hydrocarbures (PIH), ces fonds de concours dont on peine réellement à voir les résultats depuis plusieurs années, devraient en 2022, offrir la possibilité à l’exécutif de consacrer pas moins de 3 milliards de FCFA pour éclairage public de Port Gentil et Franceville. Une somme non négligeable, à l’image des 7,5 milliards dédiés à l’approvisionnement du Fond Souverain de la République Gabonaise (FSRG).

Non loin de ces 10,5 milliards de FCFA pour l’éclairage des villes de Port-Gentil et Franceville et le FSRG, ce sont pas moins de 3 milliards de FCFA qui seront injectés pour le projet de route de Ntchengué toujours à Port-Gentil, 4,8 milliards pour la modernisation des deux universités du pays, 2,845 milliards de FCFA pour le CIRMF, ou encore 1,190 milliards de FCFA pour la modernisation du Lycée national Léon Mba. Des sommes colossales dont on serait en droit d’attendre des résultats probants.

Dans un contexte où se mêlent opacité, « dérapages budgétaires » et non-exécution des marchés publics, reste désormais à savoir si au bout du compte, soit en clôture de l’année budgétaire à venir, lesdits résultats seront obtenus. A noter que ces fonds de concours, versés afin de contribuer à des dépenses d’intérêt public, ont tout de même déjà permis la rénovation de l’aéroport international de Port-Gentil, la construction de nouvelles routes vers la ville de Ngamba ou encore la réalisation de l’axe routier Loubomo-Mougangara dans le sud du pays.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop