vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Gabon: plus de 283 milliards exécutés au titre des «dépenses d'investissements» en...

Gabon: plus de 283 milliards exécutés au titre des «dépenses d’investissements» en 2018

Élaboré par le ministère du Budget et des Comptes publics et publié le 27 mars dernier, le dernier rapport d’exécution budgétaire donne de nombreuses indications sur les montants ordonnancés en 2018 par les autorités. Ainsi, pour le poste « dépenses d’investissements », ce sont pas moins de 283 milliards de Fcfa qui ont été décaissés à fin décembre, soit 108,8 milliards de Fcfa sur ressources propres et 174,1 milliards de Fcfa au titre des prêts projets.

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Voilà des chiffres qui devraient une nouvelle fois faire grincer des dents au regard de leur importance mais surtout de leur utilisation. Alors que la « discipline budgétaire » chère au ministre du Budget et des Comptes publics Jean Fidèle Otandault est aujourd’hui le maître mot dans l’administration gabonaise, il semblerait que les « dérapages budgétaires » soient la norme.

En effet, à l’analyse du dernier rapport trimestriel d’exécution budgétaire, un poste de dépense attire l’attention. Il s’agit du poste  « dépenses d’investissements ». Axé principalement sur « la construction et la réhabilitation des établissements scolaires, l’installation des lampadaires solaires et kits hydrauliques, l’acquisition de quatre cliniques mobiles et la réhabilitation des voiries urbaines », ce poste a englouti pas moins de 283 milliards de Fcfa pour l’exercice 2018, soit 108,8 milliards de Fcfa sur ressources propres et 174,1 milliards de Fcfa au titre des prêts projets.

Selon le rapport, ce sont donc 30,8 milliards de Fcfa qui ont été investis pour la construction et la réhabilitation des établissements scolaires, 8,8 milliards de Fcfa pour l’installation des lampadaires solaires et kits hydrauliques, 538 millions de Fcfa pour l’acquisition de 4 cliniques mobiles, 2,8 milliards de Fcfa pour le Fonds Routier, 7 milliards de Fcfa pour les dépenses du Fonds National de l’Habitat.

Outre ces dépenses faramineuses dont le résultat est à peine sinon pas du tout visible sur le terrain, ce sont également pas moins de 10 milliards de Fcfa qui ont été investis pour la réhabilitation des voiries urbaines, et pas moins  de 17 milliards de Fcfa pour la prise en charge des dépenses des Collectivités locales. Malgré tous ces investissements, force est de constater que dans les faits, les établissements scolaires et les voiries urbaines restent en piteux état, quand dans le même temps, la capitale gabonaise reste trop peu éclairée.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt