Gabon: plus de 200 milliards seront consacrés à la santé en 2019

Hôpital d'instruction des armées Omar Bongo Ondimba © D.R

Malgré la réhabilitation et la construction de nouvelles structures sanitaires, et les efforts de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs), l’immense majorité de la population a encore du mal à accéder aux services de bases. Ainsi, pour pallier ce déficit, le gouvernement gabonais a décidé de consacrer en 2019, pas moins de 10% du budget de l’État, soit plus de 200 milliards de Fcfa.



Face aux attentes sans cesse croissantes des populations notamment sur le plan social et sanitaire, le gouvernement gabonais a décidé de réagir. Ainsi, pour répondre à ces préoccupations, un accent tout particulier sera mis sur le social, avec en point d’orgue un investissement colossal dans les domaines de la santé.

En effet, si la protection sociale, l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes restent une priorité, la santé absorbera pas moins de 10% du budget de l’État en 2019. De ce fait, le renforcement des structures sanitaires, la construction de nouveaux dispensaires, et l’acquisition de nouvelles cliniques mobiles au profit de la population dans les zones enclavées seront les priorités.

De plus, la loi de finances 2019 bien que non encore « officiellement » promulguée, prévoit quelques réaménagements. Pour ce faire, un « mécanisme de financement basé sur la performance sera mis en place pour améliorer la qualité des soins dans les formations sanitaires ».

Si des données telles que l’espérance de vie (67,22 ans en 2018), le taux de mortalité néonatale (20,75 pour milles) etc. Soulignent une certaine évolution en matière de soins et de cadre de santé, des efforts doivent néanmoins encore être faits par les autorités. C’est donc conscient de cet état de fait, qu’un accent « tout particulier » sera mis dans ce domaine.

Laissez votre commentaire