dimanche,27 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: plus de 150 milliards de primes pour les fonctionnaires entre 2009...

Gabon: plus de 150 milliards de primes pour les fonctionnaires entre 2009 et 2019

Alors que dans leurs rapports respectifs, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) incitent depuis plusieurs années les autorités à « améliorer la qualité de la dépense publique pour favoriser une croissance inclusive » et limiter les « dérapages budgétaires substantiels », certains postes de dépenses frisent depuis plusieurs années la disproportion. C’est le cas des primes accordées aux fonctionnaires, qui en dix ans ont représenté pas moins de 150 milliards de FCFA.

Avec une masse salariale du secteur public (hors collectivités locales) évaluée à 688,9 milliards de FCFA pour la seule année 2019, les fonctionnaires gabonais coutent très cher à l’Etat. Si l’on prend en compte ces données sur la période 2009-2019, ce montant se situe autour de 5750 milliards de FCFA. Une somme qui bien que déjà substantielle, ne tient pas compte des primes accordées à ces mêmes fonctionnaires.

En effet, selon les différentes notes de conjoncture sectorielles consultées par Gabon Media Time et élaborées par les services de la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), ce sont en moyenne 15 milliards de FCFA qui sont alloués chaque année à certaines catégories de fonctionnaires. Un montant qui, rapporté à la dernière décennie, révèle une bagatelle de 150 milliards de FCFA, minimum.

Véritable « dérapage » comme l’avait déjà souligné l’analyste Mays Mouissi dans une étude réalisée justement sur la masse salariale de l’État, ces sommes faramineuses allouées aux fonctionnaires, révèlent une absence (totale) de contrôle et de stratégie en ce qui concerne cette ligne budgétaire. Avec une situation budgétaire de plus en plus précaire et des doutes persistants sur la capacité du Gabon à tenir ses engagements, ce type de dépenses révèle une absence d’efficacité et d’efficience dans la gestion des dépenses publiques.

En outre, loin d’être un gage de création de valeur et d’augmentation du pouvoir d’achat des ménages, ces sommes loufoques (5900 milliards de FCFA si l’on additionne les salaires et les primes entre 2009 et 2019) accordées aux agents de l’Etat, sont révélatrices d’un véritable pilotage à vue ou à vide de la part des gouvernements successifs. Excessif dans un pays qui manque d’infrastructures de base pouvant faciliter l’inclusion financière.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt