jeudi,1 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: plus de 12000 hectares de terres accordées aux exploitants agricoles

Gabon: plus de 12000 hectares de terres accordées aux exploitants agricoles

C’est la principale information à retenir de la  6ème session ordinaire de la Commission nationale d’affectation des terres (CNAT). Présidée par le Pr Lee White, ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat et du Plan d’affectation des terres, cette session ordinaire a été marquée par l’accord d’attribution de 12 000 hectares de terres pour l’exploitation agricole dans les zones de Souba, Moupia et Franceville situées dans la province du Haut-Ogooué. 

Réunis par visioconférence jeudi dernier dans le cadre de la 6ème session ordinaire de la Commission nationale d’affectation des terres (CNAT), le ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat et du Plan d’affectation des terres le Pr Lee White, accompagné du Secrétaire permanent du Conseil national climat (CNC) Tanguy Gahouma Bekale et du ministre de l’Agriculture Biendi Maganga Moussavou, ont notamment examiné les demandes d’affectation de terres.

Ainsi, au terme d’une rencontre qui était également l’occasion de faire le suivi des recommandations de la de la 5ème session plénière, le CNAT a marqué son accord pour l’attribution de 12 000 hectares de terres dédiés à l’exploitation agricole dans les zones de Souba, Moupia et Franceville situées dans la province du Haut-Ogooué. 

Devant principalement permettre « un meilleur investissement dans le secteur de l’agriculture, une hausse de la création d’emplois, et une meilleure sécurité alimentaire sur le plan national » comme l’a souligné le Pr Lee White, cette affectation de terre s’inscrit pleinement dans l’objectif « d’optimiser l’utilisation des terres et des ressources forestières pour diminuer l’impact sur le couvert forestier ».

Si cette affectation de 12000 hectares de terres intervient dans un contexte où « 80% de la population adulte estime que l’exploitation forestière et minière accentue le conflit homme-faune » comme le souligne Afrobarometer, elle s’inscrit pleinement dans la volonté de l’exécutif de faire de ce secteur le fer de lance de l’après Covid-19. A noter que cette 6ème session ordinaire a également été marquée par la présentation du programme « Initiative pour les forêts d’Afrique centrale » (CAFI 4).

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;