mercredi,18 mai 2022
AccueilA La UneGabon: plus de 111 100 boîtes de sardines Belle Ville détruites par...

Gabon: plus de 111 100 boîtes de sardines Belle Ville détruites par la DGCC 

Ecouter cet article

A la suite de la décision portant interdiction de commercialisation de la boîtes de sardines à huile de marque « Belle ville », la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) a procédé ce mardi 15 février 2022 à la destruction desdits produits récemment retirés du marché. Ainsi, ce sont plus de 100 000 boîtes qui ont été détruites par incinération. 

En effet, la destruction de ces boîtes de sardines fait suite à l’avis au public daté du mercredi 19 janvier dernier portant retrait de ce produit sur le marché. Une décision justifiée par les résultats des analyses effectuées par la DGCC qui ont laissé entrevoir que « ce produit dispose d’un niveau élevé d’azote volatile supérieur au seuil légal de 60 mg d’azote/100g de chair ». 

Il faut souligner que l’azote volatile est le critère mesuré pour évaluer le niveau de décomposition des produits de la mer. Toute chose qui pour le cas de  la boîte de sardines à huile de marque « Belle ville » suggère un niveau plus élevé que la normale, avec pour conséquence le risque de « d’intoxication alimentaire  » provoquant des douleurs abdominales, des vomissements et des diarrhées. 

C’est donc dans le cadre de l’interdiction de la commercialisation de ce produit que la Direction générale de la concurrence et de la consommation a procédé à la destruction de 111 100 boîtes de sardines. « Aujourd’hui nous assistons à la destruction de ces sardines de marque Belle Ville qui ont été retirées du marché avec la collaboration de l’importateur. Mais il faut quand même préciser pour éviter la psychose que la marque Belle Ville ne se limite pas aux sardines, il y a également les tomates et les conserves et donc le produit qui a été déclaré impropre à la consommation concerne uniquement les boîtes de sardines », a indiqué Anex Rodrigue Ngoyone, Directeur de la répression des fraudes et du contentieux de la DGCC.

Une destruction effectuée par Gabon Environnement service par technique d’incinération. A noter que cette entreprise dispose d’une expérience en la matière puisqu’elle est dotée d’un incinérateur à four rotatif 1250 degrés pour le traitement des déchets doté d’un analyseur de fumées pour le contrôle des rejets atmosphériques neutre aux normes internationales. Toute chose qui a rendu cette opération de destruction de cette importante quantité de boîtes de sardines « Belle ville »  totalement sécurisée.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop