samedi,25 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: plus de 104 000 personnes ont perdu leur emploi en 2020

Gabon: plus de 104 000 personnes ont perdu leur emploi en 2020

Ecouter cet article

Comme le révélait déjà  en juin dernier le rapport sur l’impact socio-économique du covid-19 au Gabon du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), les emplois ont été particulièrement éprouvés au cours de l’exercice écoulé. Confirmée récemment par la direction générale des statistiques citée par les Nations Unies, cette tendance s’est ainsi caractérisée par une perte sèche de plus de 104 000 emplois.

Déjà sous le joug d’une extrême fragilité comme le confirment les informations disponibles qui font notamment état de ce qu’en 2010, 32% d’entre eux étaient considérés comme précaires dont une large majorité dans l’informel (57%), la situation des emplois ne s’est guère améliorée un peu plus de dix ans plus tard. Bien au contraire, entre crise pétrolière (2015) et crise économico-sanitaire (2020), l’employabilité s’est fortement dégradée.

En effet, selon une étude de la direction générale des statistiques citée par les Nations Unies dans son rapport d’activités 2020 sur le Gabon, plus de 104 000 personnes ont perdu leur emploi au 31 juin 2020 et bien plus encore au 31 décembre, entraînant une hausse du niveau de pauvreté qui est désormais supérieure à 32,4%. Touchant principalement les femmes puisque 46% d’entre elles sont concernées par ces pertes, cette situation stigmatise également le manque d’investissements judicieux de l’Etat.

Touchant les travailleurs non qualifiés notamment dans les secteurs du commerce de gros et de détail et les services (aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises), mais également les travailleurs du secteur pétrolier dont le gel des dépenses d’exploration et de forages ont particulièrement impacté le niveau d’emploi, cette situation a par ailleurs sensiblement ralenti les activités des PME.

Avec des secteurs comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration qui font grise mine en 2020 avec un chiffre d’affaires consolidé en chute de 52% au même titre que les autres variables de suivi d’activité comme le suggère la note de conjoncture élaborée par la Dgepf, cette pandémie de covid-19 aura donc eu un fort impact négatif sur l’emploi au Gabon. Une situation qui n’est néanmoins pas nouvelle dans le paysage au regard du nombre de chômeurs, notamment chez les jeunes.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop