dimanche,29 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: plombée par la crise et un mouvement d’humeur, la CNNII tente...

Gabon: plombée par la crise et un mouvement d’humeur, la CNNII tente de rester à flot

Le lancement d’un  préavis de grève le lundi 26 octobre par le collège des délégués du personnel de la représentation de la CNNII (Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale) à Libreville n’a pas laissé insensible la direction générale de ladite. Une volonté plombée quelque peu par les difficultés rencontrées par cette compagnie, accentuées par la crise sanitaire liée à la Covid-19. 

Selon les délégués du personnel de la CNNII, ce mouvement d’humeur avait pour objectif d’interpeller la direction générale sur les conditions des employés. Ainsi, au nombre des revendications des agents, il y a entre autres le payement intégral de cinq (05) mois d’arriérés de salaires; le règlement des salaires au plus tard le 5ème jour de chaque mois; le paiement des cotisations CNSS, CNAMGS prélevées sur les salaires des agents; le retour des agents en congés  techniques mais aussi la suppression de la décision 33920/CNNII/DG portant nomination du personnel cadre de 1ère catégorie de la compagnie.

Soucieuse de privilégier le dialogue social, la direction générale, sous l’impulsion de son premier responsable Carl Ngueba Boutoundou, à la suite du dépôt du préavis de grève, a convoqué une réunion de concertation et de négociation qui  s’est tenue les jeudi 29 et vendredi 30 octobre 2020. Au sortir de la rencontre, un procès verbal avait été signé par les deux parties et esquissait quelques pistes de solution. Ainsi, cette rencontre a permis de recadrer les choses notamment sur la question des arriérés de salaire. 

Selon une source bien introduite au sein de la direction, l’actuelle hiérarchie n’est redevable que de deux mois, les trois autres étant imputables à l’ancienne direction. « Ceci dit, la direction générale et le collège des délégués ont convenu de mettre ces 3 mois en cristallisation qui devaient être payés au fur et à mesure que la trésorerie de l’entreprise connaîtra une nette amélioration », nous a-t-on confié. 

Preuve de la volonté du directeur général de permettre une sortie de crise paisible, Carl Ngueba Boutoundou, qui séjournait à Port-Gentil pour une concertation avec les délégués au sein de ce démembrement de la CNNII, a dû écourter sa mission. Il était question pour lui de poursuivre les concertations à Libreville, avec les deux collèges de délégués en présence de l’Inspecteur du travail chargé des ports et rades. D’ailleurs ladite concertation devrait s’ouvrir ce vendredi 13 novembre en présence de 5 délégués en provenance de la cité pétrolière. 

A noter que les difficultés rencontrées actuellement par la CNNII sont consécutives au manque d’outils d’exploitation qui obère considérablement son fonctionnement. En effet, l’entreprise ne disposerait à l’heure actuelle que d’un seul navire en exploitation. Pis, la crise sanitaire et la grève sont venues également accentuer les difficultés rencontrées par l’entreprise. « La suspension des services entraîne une réduction importante des recettes et cela aura encore une conséquence néfaste sur la trésorerie de l’entreprise », nous a confié notre source. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion