jeudi,21 janvier 2021
Accueil A La Une Gabon: PIAEPAL et PBASMIR, les deux projets pour l’accès à l’eau et...

Gabon: PIAEPAL et PBASMIR, les deux projets pour l’accès à l’eau et l’électricité partout

L’eau et l’électricité partout, pour tous et accessibles en tout temps, c’est le souhait et la volonté du président de la République, Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba pour les populations gabonaises. Cet engagement solennel pris pendant la dernière adresse à la Nation du numéro 1 Gabonais, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Alain Claude Bilie-Bi-Nze, compte bien le faire respecter. C’est la raison pour laquelle, il a tenu à faire le point, avec tous les acteurs, sur l’avancement des projets PIAEPAL et PBASMIR  financés par la Banque Mondiale et la Banque Africaine de développement (BAD) ce mercredi 3 décembre 2020 par les différents acteurs desdits projet. 

Ce sont les deux principaux projets au terme desquels l’ensemble du territoire gabonais devrait être desservi en eau et en électricité comme le souhaite l’exécutif. PBASMIR financé avec l’appui de la Banque mondiale à hauteur de 35 milliards et   PIAEPAL accompagné par la BAD à hauteur de 77 milliards. 

Sur le projet d’accès aux services de base en milieu rural PBASMIR, les travaux d’extension des réseaux d’électricité seront effectués dans les provinces du Haut-Ogooué, de la Ngounié et du Woleu-Ntem. L’objectif étant « d’élargir l’accès aux services d’eau et d’électricité dans les zones rurales ciblées avec le raccordement et la mise en service de plus de 73 kilomètres de ligne électrique », a-t-on pu lire.  

Le projet PIAEPAL pour sa part, est consacré aux travaux de renouvellement, d’extension et de renforcement du réseau de distribution en eau potable sur près de 300 km, ainsi qu’aux travaux de réparation de fuites d’eau dans les sites administratifs, dans les communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum. Objectif, « satisfaire la demande en eau du Grand Libreville pour 20025 dont la population est estimée à 820 000 habitants ». 

 « Lorsque l’Etat engage une démarche auprès d’une institution financière pour emprunter de l’argent, c’est pour réaliser des projets et faire en sorte que les populations voient un impact et une amélioration significative de leur quotidien par rapport au projet ». a lancé Alain Claude Bilie-By-Nze. Un message lancé à l’endroit des acteurs de ces projets afin qu’ils se hâtent pour lancer les travaux. 

Une volonté partagée avec les représentants des organismes financiers que ce soit la Banque Mondiale ou la BAD. « Comme pour la Banque Mondiale, pour le gouvernement gabonais, l’eau et l’électricité sont des éléments de base d’une société et nous avons tous intérêt à ce que ce projet soit implanté assez rapidement », a déclaré Alice Ouedraogo représentante de la Banque mondiale. 
Du côté de la Banque Africaine de Développement (BAD), Robert Masumbuko n’a pas manqué de féliciter le ministre d’Etat pour son investissement dans ce projet qui prendra effectivement forme dès janvier 2021. « Je voudrais remercier son excellence qui s’est personnellement impliquée pour nous emmener à l’étape où nous sommes. Aujourd’hui nous avons reçu des entreprises adjudicataires avec l’engagement de démarrer les travaux en 2021. Pour La BAD, apporter de l’eau des PK aux quartiers plus nantis de la capitale était une priorité absolue pour la Banque africaine », a-t- déclaré.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion