Gabon/Pétrole: des milliers de barils seront perdus dans les prochains mois

Pascal Houangni Ambouroue © D.R

C’est par le biais d’un point de presse organisé ce vendredi 22 Mars, que le ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue, a informé l’opinion de l’effondrement de la plateforme OMOC 900 exploitée par la société Maurel & Prom. Si aucune perte humaine n’est à déplorer, cet incident devrait à court terme faire perdre des milliards de Fcfa à l’Etat gabonais et la société Maurel & Prom, puisque durant quelques mois, c’est plus d’une centaine de barils qui seront perdus.



C’est l’une des principales informations à retenir du point de presse du ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue. Dans son propos relatif à l’accident qui a conduit à l’effondrement de la plateforme OMOC 900 exploitée par Maurel & Prom, et qui a eu lieu dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, le ministre a souligné le volume de pertes que cet incident devrait engendrer.

En effet, si aucune perte humaine n’est à déplorer, l’effondrement de la plateforme OMOC 900 qui exploitait le puits OMOC 901, l’incident qui implique l’appareil de forage RG01 appartenant à l’Etat gabonais et la société française, devrait avoir un impact négatif sur la production nationale. Déjà en berne au cours des six derniers mois, cette production va en plus être amputée de plus d’une centaine de barils par jour pendant quelques mois, du fait de cet accident.

Ainsi, durant l’investigation approfondie qui devra permettre de déceler les failles ayant conduit à cet effondrement et qui devrait prendre quelques mois, ce sont plusieurs milliers de barils qui seront perdus comme l’a souligné Pascal Houangni Ambouroue. Par ailleurs, le membre du gouvernement n’a pas manqué de « rassurer l’opinion publique que le ministère dont il a la charge et la société Maurel & Prom sont à l’ouvrage pour garantir un retour à à la normale dans les meilleurs délais ».

Laissez votre commentaire