vendredi,23 avril 2021
AccueilA La UneGabon: Paul Biyoghe Mba se reconverti dans la culture de l’Iboga

Gabon: Paul Biyoghe Mba se reconverti dans la culture de l’Iboga

C’est le député du 3ème arrondissement de la commune de Ntoum qui en a lui-même fait l’annonce via sa page officielle Facebook le mercredi 9 décembre 2020. En effet, il semblerait à la lecture de sa publication que Paul Biyoghe Mba amorce bel et bien une reconversion dans la culture de l’Iboga dont il détient déjà une plantation de plus de 3 hectares.

Discret ces derniers temps, l’ancien Premier ministre et actuel député du 3ème arrondissement de la commune de Ntoum semble migrer vers une nouvelle carrière. Loin de ses activités politiques, Paul Biyoghe Mba, vient de révéler son ambitieux projet de reconversion professionnelle. Ainsi, il s’orienterait vers l’agriculture notamment la culture de l’Iboga.

Pour se parer à cette éventualité, le doyen politique du Komo-Mondah a aménagé une plantation 3 hectares comprenant les 3 espèces de l’Iboga.« Iboga mebang,utilisé lors des cérémonies d’initiation : ombouiri, bwiti, Bilombo, ndia, abandji, agomba, dissoumba, missoko ; Iboga mevoe ,très amer et utilisé pour les veillées car il tient beaucoup et longuement éveillé, et enfin, l’iboga titsaye, il est également très fort et peut atteindre 2 mètres de hauteur », est-il clairement précisé sur la page Facebook de l’intéressé.

L’homme politique a d’ores et déjà annoncé que son ambition vise à développer une série de plantations. « Le projet est appelé à s’étendre sur une zone de plus de 30 hectares qui est déjà réservée. A ce jour, le pied d’Iboga est vendu sur le marché au prix de 25000 frs cfa. Dans cinq (05) ans le prix pourrait avoisiner les 30 à 35000 frs cfa compte tenu de la demande locale et extérieure qui ne cesse d’augmenter », a confié Paul Biyoghe Mba.

Pour information, le Tabernanthe iboga encore appelée « bois sacré », est la plante maîtresse des cérémonies initiatiques bwiti au Gabon. Arbuste endémique à l’Afrique centrale équatoriale, il est consommé sous forme de poudre d’écorce tirée de sa racine, riche en alcaloïdes (dont l’ibogaïne). Depuis des millénaires, les Pygmées l’utilisent comme stimulant, plante médicinale ou catalyseur initiatique.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Bestheinfusion