Gabon: Passé par dessus-bord d’un bateau, il est retrouvé vivant après plusieurs jours

Photo illustrative © D.R

Stéphane Tsomy Ndounou, agent de la Société gabonaise de services (SGS), était passé par dessus-bord d’un bateau le 21 novembre dernier, alors qu’il effectuait le trajet Port-Gentil/Libreville. Introuvable depuis lors et donné pour mort, il a récemment été retrouvé sain et sauf sur l’île de Gombe, d’après les faits rapportés par le quotidien L’Union dans sa parution de ce vendredi 30 novembre 2018.

L’histoire est digne d’un scénario de film d’aventure. Un agent de la SGS, Stéphane Tsomy Ndounou, avait accidentellement basculé à l’arrière d’un bateau de la Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNII) le soir du 21 novembre dernier, à la suite d’une altercation avec un de ses collègues. Ce dernier, seul témoin de la scène, n’aurait pas prévenu l’équipage du bateau. Disparu, Stéphane Tsomy Ndounou sera donc donné pour mort, avant d’être miraculeusement retrouvé vivant plusieurs jours plus tard.

« J’ai basculé en arrière au cours d’une bagarre avec un collègue, mais personne, à part mon adversaire, n’a remarqué ma chute », explique le rescapé. Après avoir appelé à l’aide en vain, il s’est débarrassé de ses vêtements et bottes puis a nagé pendant plusieurs heures avant de perdre connaissance. Miraculeusement, il se réveillera le lendemain sur le rivage de la petite île de Gombe, située à 22 kilomètres des côtes de Libreville.

« J’ai passé plus de cinq jours sur cette petite île à essayer de me nourrir du sable et de quelques fruits sauvages, jusqu’au moment où je me suis retrouvé dans un campement abandonné », raconte encore Stéphane Tsomy Ndounou. Il marchera ensuite pendant des heures dans la forêt jusqu’à ce qu’il trouve un chantier où le gardien va lui donner de quoi se nourrir et se désaltérer. L’homme de bonne foi alertera ensuite la CNII, laquelle contactera la Marine marchande ainsi que l’administration des Douanes et des droits indirects, qui viendra récupérer le rescapé.

Retrouvé sain et sauf, le miraculé présente toutefois des blessures au visage causées par des morsures de poissons et crustacés, et est relativement traumatisé par l’épreuve qu’il vient de vivre. Il a été placé dans une structure sanitaire afin d’y recevoir les soins médico-psychologiques nécessaires, et le directeur général de la CNII assure que la compagnie prendra en charge tous les frais. Quant au collègue de Stéphane Tsomy Ndounou qui n’avait pas déclaré sa chute, il est actuellement recherché par les services d’enquêtes judiciaires.

Laissez votre commentaire