jeudi,21 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: pas de prime de performance de février pour les régies financières

Gabon: pas de prime de performance de février pour les régies financières

Ecouter cet article

Le bras de fer entamé ce mercredi 17 mars par la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi) à l’encontre de sa tutelle sur fond de rédaction « unilatérale du décret n°00429/PR/PM instituant une Prime à la performance budgétaire (PPB) », a finalement débouché ce jeudi 18 mars, sur une rencontre de conciliation. Néanmoins, alors que l’on pouvait s’attendre à une accalmie, cette rencontre n’a pas permis d’arrondir les angles, pis elle pourrait déboucher dès ce vendredi sur un nouveau mouvement d’humeur.

Pas de prime de performance de février pour les régies financières! Tel est le fin mot de la rencontre de ce jeudi 18 mars 2021, entre le secrétaire général du ministère du Budget et des Comptes publics, le DGBFIP Adjoint et les représentants des principaux syndicats des régies financières dont la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi). Déjà vent debout contre sa tutelle, la Fecorefi pourrait désormais, dès ce vendredi, entamé un nouveau mouvement d’humeur.

En effet, alors que secrétaire général du ministère du Budget dans son propos liminaire, leur a annoncé « l’impossibilité du Gouvernement à payer la PPB du mois de février 2021 » principalement « due à la non atteinte des objectifs et à l’application de l’article 8 du décret 429 instituant la PPB », les différentes représentations syndicales présentes a cette rencontre, ont pour leur part souligné le fait que « le gouvernement ne veut plus payer la prime aux Régies Financières et Administrations Assimilées ». 

Au final, loin d’avoir apeser les esprits et les velléités de grève notamment côté syndicat, cette rencontre a une nouvelle fois mis le feu aux poudres comme l’a souligné en pointillés, Carlos Roberto Otounga, SG du SYNABDP et 1er Vice Président de la COSYREFAA. Faisant craindre une nouvelle paralysie des régies financières dans les jours à venir, cette situation laisse d’ores et déjà présager, un nouveau manque à gagner pour les caisses de l’État.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop