Gabon: pas de grève à la SEEG !

Siège sociale de la SEEG © SEEG

Ce jeudi 17 janvier 2019, des rumeurs persistantes faisaient état de l’entrée en grève des agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Finalement, il ne s’agissait que d’une assemblée générale extraordinaire tenue par le Syndicat des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (Syntée+) pour faire le point des pourparlers avec leur direction générale, suite aux revendications contenues dans leur cahier de charges.



La nouvelle qui est devenue virale sur les réseaux sociaux ce matin sur une entrée imminente de la SEEG dans un mouvement de grève illimitée à compter de ce jour n’est qu’une rumeur sans fondement. Les Librevillois qui se ruaient déjà vers les points de vente EDAN et qui se ravitaillaient en eau peuvent en être rassurés. Il n’y aura pas de perturbation.

Joint au téléphone par Gabon Media Time, le directeur de la Communication et de la responsabilité sociétale de la SEEG Jacques Sima, a tenu à tordre le cou à cette information qui se diffuse dans l’opinion. « Le syntee+ s’est mobilisé ce matin devant la direction de la Société d’energie et d’eau du Gabon pour dresser un bilan des avancées relativement aux pourparlers entamés il y a quelques mois déjà avec nos régies», a-t-il précisé.

Balayant à son tour, d’un revers de la main toute velléité d’entrer en grève, un des responsables du Syntée+ a lui aussi rassuré les consommateurs. « Les agents de la Seeg et les sous-traitants ne reconnaissent pas être entrés en grève et, si tel était le cas, nous serions les premiers à communiquer dessus », a-t-il poursuivi.

Le front social qui bouillonne au sein de la SEEG devrait interpeller le nouveau ministre de l’Eau et de l’Energie Emmanuel Norbert Tony Ondo Mba ancien directeur administratif et financier de cette entreprise réquisitionnée par l’Etat en 2018 suite à la gestion critiquable du concessionnaire français Veolia.

Laissez votre commentaire